Environnement

Consomme-t-on vraiment moins de bouteilles en plastique avec les machines Sodastream ?

En tout cas, les chiffres abondent en son sens, mais ce n'est pas si simple...

De nos jours, l’accent est de plus en plus mis sur les fléaux écologiques. Réchauffement climatique, fonte des glaciers, pollution atmosphérique ou encore pollution par le plastique, il semble que l’Humanité est de plus en plus consciente de son impact et de sa responsabilité face à la détérioration de la planète.

Mais prise de conscience et actions étant deux choses différentes, si les scientifiques tirent sur la sonnette d’alarme, diverses entités s’occupent de proposer des solutions, notamment, des alternatives pour endiguer le problème à sa source. C’est justement ce que Sodastream cherche à faire.

À LIRE AUSSI :  Bonne nouvelle ! Le Conseil européen a adopté une directive sur les produits en plastique à usage unique

Pour information, Sodastream est une multinationale qui se spécialise dans la fabrication d’appareils de gazéification de boissons basée à Lod, en Israël. En d’autres termes, avec l’un de ses appareils, vous pouvez transformer l’eau du robinet en de l’eau gazeuse et même, en sodas !

En quoi tout cela a un rapport avec l’écologie ?

Eh bien, l’entreprise israélienne affirme qu’ « une famille moyenne (4 personnes) utilise environ 1.600 bouteilles tous les 3 ans tandis qu’une bouteille SodaStream est réutilisable pendant 3 ans si on la gazéifie et utilisable à vie si l’on s’en sert comme non gazéifié ». Autrement dit, Sodastream veut sensibiliser sur les méfaits du plastique à usage unique.

Un problème qu’il vaut mieux ne pas sous-estimer puisque, comme nous le rapporte MonacoTribune, « chaque année, 40 millions de tonnes de ces déchets se retrouvent dans notre environnement » et « presque 700 espèces marines et une cinquantaine en eau douce ingèrent ou se trouvent coincées dans des déchets plastiques et microplastiques ». De plus, une étude récemment parue dans Science a averti que si aucune action n’est entreprise, on risque de se retrouver avec 1,3 milliard de donnes de plastiques d’ici 2040.

Et que propose Sodastream ?

En fait, Sodastream affirme que ses produits offrent deux avantages : en plus de réduire considérablement l’utilisation des bouteilles en plastique à usage unique, son cylindre de CO2 – qui sert à gazéifier l’eau – pourra être échangé une fois vide. Chaque appareil de Sodastream est effectivement accompagné d’un cylindre de CO2, recouverte d’aluminium, qui permet de produire jusqu’à 60 litres de boisson pétillante. Ce cylindre (consigné) est ainsi réutilisable, une fois vide, il suffira de l’emmener en magasin pour l’échanger. Quant aux bouteilles de gaz vides, l’entreprise affirme qu’elle les récupère pour ensuite les remplir et les remettre sur le marché. En principe, l’entreprise ne jette donc pas les cartouches de gaz et selon Valentine Cancel, de l’association Zero Waste, il s’agit là d’une belle initiative et un bel effort. Quoique…

Que dire du rachat de Sodastream par PepsiCo ?

Comme nous le fait remarquer Les Numériques, voilà qui jette de l’ombre sur le tableau. Il se trouve effectivement que PepsiCo, une multinationale américaine spécialisée dans le secteur agroalimentaire, connue pour ses boissons et ses produits snacks, a racheté Sodastream en 2018. Or, PepsiCo, éternel rival de Coca-Cola Company, ferait partie des principaux producteurs de déchets plastique dans le monde selon l’association Greenpeace.

Crédit photo : Sodastream
Consomme-t-on vraiment moins de bouteilles en plastique avec les machines Sodastream ?
Consomme-t-on vraiment moins de bouteilles en plastique avec les machines Sodastream ?

Pas plus tard qu’en avril 2020, la firme a sorti des recharges de goûts Pepsi et 7up…non recyclables et jusqu’à maintenant, elle a déjà réussi à faire écouler plus de 200.000 recharges. Il n’en fallait pas plus à Valentine Cancel pour mettre le holà. Dans des propos rapportés par Les Numériques, elle déclare sans détour que :

« Ces recharges se dotent d’un emballage plastique et ces flacons ne sont pas recyclables. De ce fait, cela produit de nombreux déchets. Nous alertons sur ce point car cela est un non-sens au vu du modèle économique de SodaStream qui se veut écologique. » Et elle finit son intervention par la question suivante : « Pourquoi le système de reconditionnement n’est pas le même qu’avec les bouteilles de gaz ? » Espérons que PepsiCo daigne répondre à cette question ou, à défaut, prenne cette recommandation en compte.

Edit du 20/08/2020 : SodaStream précise via un message sur Twitter que l’entreprise s’est engagée à modifier l’emballage de ses concentrés pour les passer en métal d’ici 2021. Une excellente nouvelle.

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page