Un français déchiffre le message codé imprimé sur le parachute du rover Perseverance !

Comme souvent lors de ses expéditions, la NASA cache des messages codés... Et cette fois-ci, c'est un étudiant français qui est le premier à l'avoir décodé

L’atterrissage du rover Perserverance n’en finit plus d’envahir les chaînes d’info depuis le 18 février… Il nous ferait presque oublier la situation sanitaire du monde actuel ! Si, la plupart des spectateurs ont « simplement » observé les images de Mars, d’autres ont tenté de décoder un message sur le rover.

En effet, lors de son lancement, la NASA avait prévenu qu’elle glissait parfois un message dans ses travaux… Et invitait les internautes à tenter de le découvrir et de le déchiffrer ! Et ce sont deux internautes français qui seraient parvenus à décoder le message caché…

« Dare Mighty Things », c’est le message qu’ont pu déchiffrer Maxence Abela, un étudiant d’Epitech, école d’informatique, et son père. Ce message écrit sur la voile du parachute se traduirait par « Osez de Grandes Choses », le slogan de la Nasa et de Jet Propulsion Laboratory (JPL), lieu de fabrication de Persévérance.

Le jeune français explique comment il est parvenu à ce déchiffrage dans un tweet repris depuis par la NASA. Attention, ça se complique ! La NASA a introduit un code binaire en 0 et 1 grâce aux couleurs rouges et blanches de la voile du parachute. En éliminant certaines parties de la voile, les codes représentaient des lettres de l’alphabet sur trois colonnes…

Il suffisait alors de les assembler pour lire “Dare Mighty Things” ! Et sur la partie extérieure de la voile, la localisation GPS du constructeur JPL était semble-t-il lisible aussi ! Depuis, le rover nous a gratifié de sons martiens, et d’autres images hallucinantes pour nous, Terriens !

À LIRE AUSSI :  Les astronautes de l'ISS vont tester une invention pour se protéger des radiations

Une polémique qui enfle !

Même si cet atterrissage sur Mars est une véritable prouesse scientifique, les sommes engagées pour cette expédition (2,5 milliards de dollars) font polémique. A l’heure où la Terre Entière compte ses morts, cette grandiose expédition perd de sa superbe. C’est en tout cas ce que pensent de nombreuses personnes… Mais la science doit avancer aussi, peut-être n’était-ce pas le moment le plus propice pour Persévérance ?

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page