Lifestyle

Il transforme un container maritime en maison avec terrasse sur le toit pour seulement 46 000 euros

Aux États-Unis, un designer du nom de Jon Meier a construit pour sa belle-sœur une maison container pas comme les autres. Dotée d’une grande terrasse dont la superficie équivaut aux dimensions du toit, la petite demeure qui fait environ 37 m² a de quoi impressionner les adeptes des tiny houses.

Alors que les Français sont de plus en plus attirés par les tiny houses, micromaisons nomades et à faible impact environnemental, outre-Atlantique, les choses avancent très vite. Le nombre d’entreprises œuvrant dans le domaine a connu une hausse spectaculaire ces dernières années, ce qui témoigne de l’engouement que les Américains affichent pour ce style d’habitation. Originaire de la ville de Saint Louis dans le Missouri aux États-Unis, Jon a fondé il y a quelques années la société Backcountry Containers. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une structure spécialisée dans la construction de maisons container. Grâce à son expertise, l’ingénieur devenu entrepreneur a décidé de transformer un conteneur d’expédition en petite maison pour sa belle-sœur.

Un défi de taille

Emily Flowers a toujours considéré le mouvement des micromaisons comme un défi. En plus du faible impact environnemental de ce type d’habitation, la jeune femme en avait assez de dépenser de l’argent chaque mois pour payer son loyer. En effet, elle vivait avec ses parents dans un appartement qui coûtait plus de 1000 dollars par mois. Elle a donc finalement fait appel au mari de sa sœur pour que celui-ci lui construise une maison container à la hauteur de ses attentes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Emily n’a pas eu tort de s’appuyer sur les expertises de Jon qui, soulignons-le, avait déjà travaillé pour des sociétés comme Boeing avant de fonder sa propre entreprise de construction.

Une maison container orange avec terrasse
Crédit photo : @backcountrycontainers / Instagram
L'intérieur de la maison container orange avec terrasse
Crédit photo : @backcountrycontainers / Instagram

Un design associant le métal et le bois

Backcountry Containers était donc en charge de tous les travaux. La maison d’Emily se trouve au Texas et a couté au total 50 000 dollars. Avec l’aide des frères et des cousins de sa femme Kristen, Jon a pu mener à bien le projet. La décoration, quant à elle, a été assurée par la propriétaire en personne. En effet, Emily est une spécialiste de l’aménagement intérieur. La maison container mesure 12 mètres de long pour 3 mètres de large, et elle associe joliment l’acier et le bois. Ce dernier a d’ailleurs été laissé à l’état naturel afin de procurer un charme moins industriel à la micromaison. Flowers a opté pour un extérieur rouge-orangé.

“En utilisant une combinaison de conteneurs de 20 et 40 pieds (6 à 12 mètres), nous fournissons des maisons uniques, modernes, durables et rentables.” backcountrycontainers.com

Pensé pour permettre une vie confortable

De son côté, l’intérieur offre un espace de vie plutôt réduit, mais comporte par contre une salle de bain assez grande et un large placard pouvant abriter jusqu’à 200 paires de chaussures. La porte et les fenêtres sont vitrées pour faciliter la pénétration de la lumière naturelle; les volets des fenêtres sont en bois.

Les designers ont aussi prévu un coin cuisine avec évier; rien n’a été laissé au hasard afin de permettre aux occupants de vivre confortablement. Ainsi, le lit et le canapé font face à un écran de télé fixé au mur. Pour couronner le tout, le toit accueille une vaste terrasse accessible via un escalier également en bois. Cette partie de la petite maison est munie d’un garde-fou grillagé. Plus d’infos : backcountrycontainers.com


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
simplemost.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page