Handicap / Inclusion

Vous avez l’habitude de parler tout seul à voix haute ? C’est plutôt bon signe d’après cette psychologue !

Si l'on vous surprend à parler seul, à voix haute pas d'inquiétude, ce serait synonyme du bon fonctionnement de votre cerveau... Et n'en déplaise à celles et ceux qui vous prendraient pour un fou !

Vous voilà au beau milieu de votre salon vous parlant à vous-même ! Que vous fassiez votre liste de tâches à faire, votre liste de course ou commentiez la météo du jour à voix haute, pas d’inquiétude ! Tout va bien et parler tout seul à voix haute peut même s’avérer utile au quotidien ! Que vous viviez seul ou en famille, penser à haute voix n’a rien d’une pathologie psychiatrique ! C’est même plutôt une preuve que vos neurones fonctionnent plutôt pas mal ! Découvrez l’analyse du « parler seul » de Laurie Hawkes, psychologue et psychothérapeute…

D’après Laurie Hawkes, tout le monde parle seul, et c’est même plutôt inquiétant de ne pas le faire. Celles et ceux qui ne parlent jamais seules ont des personnalités très inhibées, mais parlent dans leur tête sans le vocaliser. Les personnes extraverties, elles, le font de manière plus ouverte… Elles se parlent fort et plus longtemps que les autres, surtout lorsqu’elles sont seules.

Penser à voix haute permet de mettre de l’ordre dans ses pensées et serait utile au bon déroulement de la suite de la journée. Certains feront des listes écrites pour cloisonner leurs tâches à venir, d’autres les exprimeront à voix haute. Parfois, exposer les informations à l’oral permettrait même de débloquer certaines situations… Qui n’a jamais parlé tout haut en faisant ses comptes bancaires par exemple ? Verbaliser les chiffres les rendrait plus accessibles !

Parler tout haut et seul rassure et encourage !

Quand on parle seul, on peut s’encourager par un « Vamos » ou « On y croit » ! On peut aussi s’auto-féliciter ou encore s’insulter ! Cela encourage ou remet les choses au clair quant à l’erreur commise… Avant un entretien, répéter à voix haute, seul, permet de préparer l’échange et de diminuer le stress lié à la rencontre.

Parler seul n’est donc pas un synonyme précurseur de la folie qui vous guette mais un acte normal… Et même plutôt rassurant pour celui qui le pratique… Continuez à chanter à tue-tête dans votre salon, à engueuler vos enfants parce qu’ils auront laissé le désordre même s’ils sont partis depuis des heures…Cela vous permettra d’extérioriser et de vous sentir mieux !

Photo de couverture De Ollyy / Shutterstock

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
madame.lefigaro.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page