Santé

Décryptage : les effets secondaires des vaccins font-ils “sauter” vos contrats d’assurance ?

Une nouvelle rumeur sur Internet vous indique que les décès ou maladies liées aux vaccins excluraient les assurés de certains contrats. Fake news, on vous le prouve

Si vous nous suivez depuis quelques temps, vous savez ce qu’est un ultracrépidarianiste : une personne peu ou pas informée sur un sujet, mais persuadée d’en être experte. Des médecins ou juristes en herbe fleurissent chaque jour sur les réseaux sociaux…

Avec le clivage pro et anti-vaccination de ces derniers jours, les ultracrépidarianistes, font leur grand retour sur la toile. Et la dernière rumeur qui se répand sur les réseaux sociaux explique que les « vaccinés » seraient désormais exclus des contrats d’assurance… Notamment en cas de décès ou d’effets secondaires survenant après la vaccination. C’est pourtant faux.

Une rumeur qui inquiète !

C’est un sujet qui secoue les internautes. Selon ces personnes, développer une maladie ou décéder après la vaccination vous exclurait de vos contrats d’assurance-vie, ou de celles souscrites pour un contrat de prêt immobilier par exemple. Certains avancent même que les effets secondaires déclarés à l’ARS et impliquant un traitement ne serait plus remboursés par l’Assurance Maladie !

Un restaurateur à l’origine de la rumeur

Le 17 juillet dernier, un restaurateur explique devant sa caméra que son assureur lui aurait dit qu’il ne serait pas couvert s’il développait une maladie due au vaccin. En très peu de temps, l’information se diffuse sur les réseaux sociaux. Or, aucune maladie liée au vaccin n’est à ce jour clairement identifiée… Quelques effets secondaires ont pu être déclarés, mais sans être clairement associés  à la vaccination.

À LIRE AUSSI :  FEND : un dispositif portable pour "nettoyer" les voies respiratoires

L’ONIAM en cas d’effets secondaires graves

En France, l’indemnisation et le soutien aux patients rencontrant des problèmes à la suite d’une vaccination sont entièrement pris en charge par la Solidarité Nationale. Si l’administration du vaccin se retrouve à l’origine d’un handicap, d’une maladie ou d’un décès, la totalité des frais est prise en charge par l’Office National de l’Indemnisation des Accidents Médicaux (ONIAM).

En effet, lors du lancement de la campagne de vaccination contre la Covid 19, les autorités françaises ont ouvert la protection par l’ONIAM aux personnes vaccinées.

Santé Publique France explique ceci: “Cela signifie que les personnes vaccinées pourront voir réparés leurs dommages par la solidarité nationale sans avoir à prouver de faute ou de défaut du produit, et que les professionnels de santé qui vaccineront ne verront pas leur responsabilité recherchée, sauf faute caractérisée.” (Source Vaccination Inter Service)

Et les contrats d’assurances alors ?

Certains contrats d’assurance-vie ou d’assurance de prêt immobilier excluent effectivement certaines maladies ou causes de décès; par exemple, un suicide peut rendre caduc un contrat d’assurance-vie. Quant aux clauses de non-assurance, elles sont clairement explicitées à la signature du contrat. Ainsi, l’assureur peut exclure les maladies liées au tabagisme, à l’obésité, ou toute autre maladie présentant des risques lors de la dite signature. En revanche, aucun contrat d’assurance n’a le droit d’exclure des garanties les conséquences éventuelles d’une vaccination, et ce, que l’on parle du tétanos, de la grippe ou de la Covid19.

À LIRE AUSSI :  Une entreprise des Yvelines lance le premier portique de désinfection anti-covid

Il semblerait donc que s’il l’on souhaite ralentir cette quatrième vague annoncée lundi 19 juillet par Gabriel Attal, mais également pouvoir profiter des terrasses, des piscines et du cinéma, il faudrait songer à prendre RDV… Et vite !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page