Santé

Le “syndrome de la princesse” à des conséquences très néfastes sur la santé des françaises

69% des femmes avouent se retenir de faire la grosse commission en dehors de leurs toilettes privées ! Et c'est à cause du jugement de la société sur les femmes ! Une mauvaise idée selon les médecins !

Vous est-il déjà arrivé de vous retenir d’aller aux toilettes au lycée, au travail, dans un lieu public ? Et ce, non pas parce qu’il n’y a pas de toilettes, mais par honte ! Honte de devoir gérer la grosse commission dans des toilettes qui ne sont pas les vôtres ? Si cela peut prêter à sourire, le phénomène porte un nom : le poop shaming ou encore « syndrome de la princesse » ! Et cela touche bien plus de monde qu’on ne le pense, surtout la gent féminine. Cela devient même un phénomène sociétal qui inquiète les médecins.

Une récente étude menée par l’IFOP revient sur ce phénomène qui semble s’être intensifié avec la crise sanitaire. Pour François Kraus, directeur du pôle “Genre, Sexualité et Santé Sexuelle” à l’IFOP c’est même un phénomène socio-psychologique dont l’ampleur et les conséquences sur la santé intestinale peuvent être considérables pour la population en général.

Ce « mal » nouveau touche beaucoup plus les femmes que les hommes d’où le syndrome de la « princesse ». En fait, lorsque l’envie de déféquer se fait sentir, ces femmes se retiennent par peur des bruits qui pourraient s’entendre par des tiers. Et cette gêne finit par provoquer des soucis intestinaux.

Ce phénomène n’est pas anodin puisque 3 françaises sur 4 avouent être gênée de déféquer hors de leurs toilettes ! Et elles sont 69% à se retenir toute la journée s’il le faut à cause de cette honte ressentie. La gent masculine semble un peu moins prude vis-à-vis de cette honte ! Les hommes sont 48% à se retenir, et ce sont eux qui ont raison.

Mais pourquoi cette honte ?

Et si cette honte touche plus les femmes que les hommes, c’est selon François Kraus, parce que la société porte un regard plus dur sur elles. Une femme se doit d’être toujours au top, et est plus facilement jugée qu’un homme ! Les clichés ont toujours la dent dure !

À LIRE AUSSI :
Société : En couple hétérosexuel, les hommes ont tout à y gagner financièrement
Mais au fait savez-vous ce qu'est le poop shaming, la honte de déféquer ailleurs que chez soi ?
Crédit infographie : IFOP

Une femme qui va à la selle inspire le dégoût, alors que c’est toléré culturellement pour l’homme. C’est le syndrome de la princesse qui ne fait pipi que des paillettes. Bienvenue au pays des licornes. Personne n’est vraiment à l’aise hors de ses toilettes personnelles ! Et celles où l’on se sent le moins à l’aise sont selon cette étude :

  • Les toilettes publiques (61%)
  • Les toilettes du lieu de travail (60%)
  • Celles d’un ami (57%)

Et cela ne s’arrête pas là puisqu’une femme sur deux avoue même être gênée de faire caca chez elle, si son partenaire est présent !

Mais au fait savez-vous ce qu'est le poop shaming, la honte de déféquer ailleurs que chez soi ?
Crédit photo : Shutterstock / Ocskay Mark

Quelles conséquences sur la santé ?

Médicalement ce syndrome de la princesse porte le nom de parcoprésie ou rétention fécale psychogène. Une étude parue sur le site Springer Like révèle qu’il s’agit bien d’un problème psychologique.

Les conséquences sur la santé, ne sont pas si anodines que cela. En effet des troubles fonctionnels intestinaux peuvent apparaître rapidement. Ainsi chez les femmes atteintes de parcoprésie, les médecins constatent plusieurs effets néfastes.

  • Constipation (41% contre 18% chez les hommes)
  • Troubles digestifs (38% contre 22% chez les hommes)
  • Crises diarrhéiques (22% contre 11% chez les hommes)

En revanche, cela ne semble pas avoir de réelle incidence sur les irritations du colon qui restent stables pour les deux sexes ! Même quand on est femme, ce n’est pas une honte de faire caca… Tant pis pour les bruits, la santé avant tout non ?

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

3 commentaires

  1. Qui ne fait pas pipi. Qui ne fait pas caca. Qui ne “pète ” pas. Qui ne rote pas..mon Dieu ! L’être humain est stupide. On nous a fait un anus, ca ne sert pas qu’à prendre la température ou pratiquer la sodomie. Arretons l’hypicrisie. J’ai 63 ans et j’ai horreur des clichés. Vivons. On est toutes et tous faits dans un même moule. Soyez vrais

  2. Pourquoi dire caca : mot d’enfant , aller à la selle est plus adulte je trouve !…et moins nunuche .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page