Science

A quoi servaient ces mystérieuses sphères en pierre découvertes dans une tombe datée de 5500 ans ?

Deux boules en pierre polies ont été retrouvées dans une tombe préhistorique en Écosse. Cette découverte apporte de nouvelles indications sur l’utilisation de ces objets.

Le Néolithique est une période importante de la Préhistoire: il marque la fin de l’Âge de pierre et voit l’émergence de plusieurs civilisations humaines. Les rites funéraires faisaient partie intégrante de la culture des différentes sociétés de la Grande-Bretagne, et les découvertes successives de tombes néolithiques en constituent la preuve.

Se pose ensuite la question des boules en pierre: les pièces retrouvées comportaient des gravures très précises. La plus célèbre est sans aucun doute la boule de Towie, originaire du petit village écossais éponyme.

Une finition moins élaborée que celle des boules gravées

Les deux boules préhistoriques récemment découvertes proviennent de Sanday, une île de l’archipel des Orcades, au nord de l’Écosse. Leur design suggère une évolution de la conception de ces objets funéraires vers la fin de l’Âge de pierre. Vicki Cummings est une grande spécialiste des tombes néolithiques.

Des boules de pierre polies vieilles de 5 500 ans découvertes dans une tombe écossaise du néolithique.
Des boules de pierre polies vieilles de 5 500 ans découvertes dans une tombe écossaise du néolithique. Crédit photo : University of Central Lancashire

L’archéologue a mené les fouilles sur le site de Sanday, pour lesquelles elle a bénéficié du soutien de confrères des Musées nationaux d’Écosse. L’équipe a trouvé les deux boules en pierre dans des compartiments différents de la chambre funéraire; plus précisément, dans un coin de chaque section.

En Allemagne, un "StoneHenge" gigantesque n'en finit pas de révéler ses mystères !

Les pierres de Sanday présentent une finition moins élaborée que les boules gravées, mais ont néanmoins été soigneusement polies. En dépit de l’apparence minimaliste des boules, le polissage a dû prendre beaucoup de temps, ce qui amène Cummings à penser que les accessoires funéraires devaient avoir une très grande importance.

Une maîtrise progressive de la pierre

Les boules de pierre sont aussi des marques de l’évolution du travail de la pierre pendant le Néolithique: le peuple de l’archipel des Orcades a commencé avec un processus simple comme le polissage. L’acquisition de nouvelles techniques a ensuite permis de fabriquer des roches sphériques comportant des gravures, qui comportent davantage de détails et de motifs.

La comparaison de la boule de Towie et celles de Sanday montre clairement cette différence. Par ailleurs, les 5 500 ans de la tombe de Sanday confirment d’une certaine manière la nature antérieure du polissage par rapport à la gravure.

Des pièces décoratives funéraires

Les archéologues et anthropologues ne sont toujours pas en mesure de définir la fonction précise des boules de pierre retrouvées en Angleterre, mais pensent que leur utilisation se faisait probablement pour des raisons décoratives. Leur présence pouvait effectivement marquer le rang du défunt, pense la professeure Cummings. Pour l’heure, l’archéologue n’a pas le temps de développer son hypothèse.

Aguada Fénix : le plus grand et le plus ancien complexe Maya découvert à ce jour reconstitué en 3D

La tombe de Sanday se trouvant à proximité du littoral, elle doit terminer les fouilles avant l’apparition de mauvaises conditions météorologiques, qui pourraient endommager le site. Les boules en pierre préhistoriques restent mystérieuses. Qu’elles soient polies ou gravées, elles constituent au moins des preuves du savoir-faire humain à travailler la pierre pendant le Néolithique.

Source
sciencealert.comsmithsonianmag.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page