Science

Dormio : le MIT travaille sur un incubateur pour « manipuler » les rêves

MIT Media Lab vient de concevoir un gant susceptible de repousser les limites de la créativité de l’homme. Cet appareil enregistre les rêves durant la période d’hypnagogie.

Les spécialistes du domaine avancent que le sommeil favoriserait la créativité. Le MIT Media Lab semble l’avoir confirmé et veut même aller plus loin en mettant au point un dispositif baptisé Dormio, qui permet d’enregistrer et de contrôler les micro-rêves apparaissant durant la phase hypnagogique.

Pour mener à bien son expérimentation, ce laboratoire n’a pas eu besoin de se servir d’équipement coûteux et complexe. Il a compté au contraire sur des progiciels et matériels à code source libres d’accès. Les résultats obtenus avec le programme « Targeted Dream Incubation » (TDI) s’avèrent toutefois satisfaisants.

Un gant pour capturer les rêves ?

La possibilité de connaitre les rêves « oubliés » précédant le sommeil profond passe de la fiction à la réalité, grâce au travail de MIT Media Lab et de son gant « Dormio ». Ces irréalités constituent, selon de nombreux spécialistes comme Eric Kandel, de véritables fontaines d’idées nouvelles. En d’autres mots, le cerveau devient « fluide et ultra-associatif » lorsqu’il se situe entre les stades de conscience et de sommeil total.

Toutefois, puisqu’on n’a aucun souvenir de nos rêves durant cette période intermédiaire une fois réveillé, on ne peut pas réellement en tirer profit. D’où cette technologie innovante possédant la capacité de prolonger cette phase, mais aussi de mémoriser les rêves psychédéliques.

Le gant Dormio dans ce cas interagit avec cet état atténué de conscience. Il enregistre les micro-réseaux hypnagogiques et les rend audibles et analysables. Cela ouvre, par conséquent, à d’autres possibilités et études, en particulier l’accroissement de l’inventivité humaine.

Photo de couverture Yuganov Konstantin / Shutterstock
Dormio : le MIT travaille sur un incubateur pour "manipuler" les rêves
Dormio : le MIT travaille sur un incubateur pour « manipuler » les rêves

Expérimental et peu coûteux

Pour prouver cette théorie et améliorer ainsi la créativité du cerveau, le laboratoire a mis Dormio à l’épreuve et l’a testé pour la première fois sur 8 individus. Cependant, plutôt que de laisser leur inconscient générer des rêves aléatoires, les chercheurs les guident à travers Dormio. L’hypnagogie vient de l’émission simultanée d’ondes alpha (en état d’éveil) et thêta (en état de sommeil) par le cortex cérébral. Or, elles devraient être diffusées individuellement en principe. Cela explique pourquoi cette transition ne dure que quelques minutes.

À LIRE AUSSI :  D'après cette étude, dormir en couple aurait un impact sur la qualité du sommeil et la santé mentale

Ce phénomène plonge la personne dans un état intermédiaire où son esprit déforme la réalité spatiotemporelle. Le flux de pensée profite alors d’une plus grande liberté, ce qui résulte bien souvent à des associations d’idée paradoxale, atypique, mais surtout innovatrice.

Le plus marquant dans le travail de MIT Lab et ses scientifiques concerne l’aspect matériel. Ces derniers ont en effet réussi à mettre au point leur « dispositif d’incubation de rêve ciblé » à moindre coût, se passant ainsi des technologies de pointe trop chères. Il y a donc une possibilité de rendre ce fameux gant accessible au grand public.

Photo de couverture LuisMarquezPhotography / Shutterstock

Meilleure Vente n° 1
Remee Masque de rêves lucides 5 couleurs au choix
  • Nous avons créé Remee pour révéler les bienfaits du rêve.

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page