Science

Notre conscience repose-t-elle sur la mécanique quantique ?

Le fonctionnement de notre cerveau est-il régi par les lois de la physique quantique ? En voilà une question qui crée un débat interminable au sein de la communauté scientifique. Mais est-ce bien le cas ?

La façon dont la conscience est établie figure parmi les mystères les plus importants que la science a du mal à élucider. Notre cerveau comporte des cellules connues sous le nom de neurones. Ces derniers sont censés être à l’origine de la conscience. Chacun d’entre eux renferme des microtubules qui font parvenir des substances vers les cellules.

Dans les années 90, le physicien Roger Penrose et l’anesthésiste Stuart Hameroff ont mené conjointement des travaux scientifiques dans l’espoir de connaitre la vérité. À l’issue de leur étude, le duo a formulé une théorie baptisée « théorie de Penrose-Hameroff de la conscience quantique ». Concrètement, ces experts soutiennent que notre conscience est d’origine quantique.

Le dualisme cartésien de Descartes pour mieux comprendre l’esprit

Ce n’est pas cependant la première fois que des études spécifiques ont été réalisées afin de comprendre le fonctionnement de la conscience. Bien avant Penrose et Hameroff, au XVIIe siècle, l’illustre philosophe français René Descartes a proposé une théorie sur la relation entre le corps et l’esprit. Le concept, appelé « dualisme cartésien », distingue l’esprit de la matière. Contrairement à cette dernière qui a une extension spatiale, l’esprit — ou plus précisément la conscience — n’en a pas. Cependant, l’un dépend de l’autre. Descartes n’est malheureusement pas parvenu à comprendre pourquoi et comment l’esprit influence le corps.

Les microtubules disposés suivant un modèle fractal

Les avis des scientifiques sont unanimes quant au caractère réel de la matière. Cela n’est pas le cas en ce qui concerne la conscience. Dans les années 60, une nouvelle hypothèse est alors née pour expliquer l’origine de cette dernière. La théorie de l’esprit quantique ou de la conscience quantique soutient que des phénomènes quantiques régissent la manière dont notre cerveau fonctionne.

À LIRE AUSSI :  Bye Bye Google ! La Chine détiendrait l'ordinateur quantique le plus puissant du monde

Ce concept s’inspire du fait que les systèmes quantiques ne sont pas soumis aux règles de la physique classique. Au lieu de cela, ils reposent sur des phénomènes tels que l’intrication et la superposition d’états. Les chercheurs qui approuvent cette idée pensent que les microtubules sont disposés selon un modèle fractal permettant aux processus quantiques d’avoir lieu.

Une simple question de température ?

Comme indiqué ci-haut, en dépit de sa popularité, la théorie de la conscience quantique ne convainc pas tout le monde. Et pour cause, les lois de la mécanique quantique ne s’appliquent qu’à des températures proches du zéro absolu, soit environ -273 °C. Lorsque la chaleur augmente, la mécanique classique prend le relais. Or, d’après le physicien du MIT Max Tegmark, le cerveau, tout comme les autres parties de notre corps, fonctionne à température ambiante.

Compte tenu de cela, de nombreux experts rejettent catégoriquement la théorie de l’esprit quantique. Bref, nous sommes encore loin de pouvoir élucider les mystères autour de l’origine de notre esprit. Les philosophes Thomas Nagel, Colin McGinn et David Chalmers estiment même que nous sommes cognitivement incapables de résoudre une telle énigme…

Source
bigthink.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

2 commentaires

  1. La portée de la mécanique quantique ne dépasse pas la taille de grosse molécule ou particules.
    La dualité onde corpuscule associe une fonction d’onde aux particules pas aux humains ni au cerveau.
    La question à se poser est la suivante:
    Comment depuis la matière inerte n’ait la vie ?
    Comment la vie disparaît elle, alors que les cellules qui
    la portait reste vivante ?
    Des chercheurs commencent à penser qu’une autre mécanique, une bio mécanique quantique inconnue aujourd’hui, pourrait exister, auquel il serait possible d’associer une bio fonction d’onde qui lorsqu’elle s’effondre conduit à la mort du sujet.
    À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page