Science

Un chercheur de la NASA explique comment l’agence fédérale “chasse” les mégastructures extraterrestres

La recherche de mégastructures extraterrestres occupe de nombreux scientifiques. Ces constructions artificielles seraient la preuve d'autres formes de vies, ailleurs que sur notre planète !

En juillet dernier, la NASA annonçait le financement d’un programme de recherche sur les mégastructures extraterrestres. Une grande première mondiale qui tentera de répondre à l’éternelle question de savoir si nous somme seuls dans l’Univers.  L’univers, ce sont 2000 milliards de galaxies, si l’on considère les retours du télescope Hubble. Et dans la notre, les scientifiques estiment que plusieurs endroits seraient susceptibles d’accueillir une forme de vie; si l’on suit ce raisonnement, il est aisé d’imaginer que nous ne sommes pas les seuls y à vivre…

C’est quoi une mégastructure ?

Les scientifiques sont à la recherche de signaux qui permettraient de révéler l’existence d’une vie extraterrestre. Mais ils épient également des objets plus gros, créés artificiellement qui pourraient être le signe d’une autre vie… Ce sont ce que l’on appelle des mégastructures extraterrestres.

Il existe déjà deux mégastructures clairement identifiées puisque créées par les Terriens :

  • La Station Spatiale Internationale (ISS)
  • La Grande Muraille de Chine.

Les chercheurs espèrent évidemment en découvrir d’autres.

Comment s’effectuent ces recherches ?

Les recherches de mégastructures extraterrestres sont réalisées par une collaboration entre la NASA et le Search for Extraterrestrial Intelligence (SETI) Institute. Concrètement, cela consiste à balayer l’espace afin de découvrir des signaux lumineux ou radios. Ann Marie Cody, chercheuse scientifique à la NASA Ames et à l’Institut SETI explique : « C’est essentiellement n’importe quelle structure artificielle construite par une civilisation intelligente, peut-être à des fins de récupération d’énergie ».

Si la recherche de mégastructures extraterrestres peut sembler quelque chose de compliqué, la méthode est finalement assez simple: c’est la même qu’utilisent les scientifiques depuis longtemps pour découvrir des exoplanètes et autres corps célestes. Le travail consiste à visionner des millions d’étoiles, image après image… Puis de traduire ces images en séquence de luminosité. Chaque fois qu’un objet passe à côté d’une étoile, il s’assombrit, ce qui crée un signal lumineux. Dans le cas d’une mégastructure extraterrestre, le signal lumineux s’avèrerait donc différent… Et unique !

À LIRE AUSSI :  Les ovnis sont réels, mais il ne s’agit pas forcément d’engins extraterrestres

La Dyson Sphere, une mégastructure ?

La Sphère de Dyson, est une mégastructure hypothétique décrite en 1960 par le physicien Freeman Dyson. Cette structure consiste en une sphère de matière, artificielle et creuse située autour d’une étoile. Dyson la nomme à l’époque Biosphère Artificielle. Les scientifiques de la SETI n’ont encore donné aucun crédit à l’hypothèse que cette sphère de Dyson soit une mégastructure extraterrestre.  Mais ils expliquent qu’après de nombreuses vérifications, si cela s’avérait être le cas, ils en informeraient le grand public… Pour eux, la science ne doit pas se faire à huis clos ! Cependant, les chercheurs expliquent encore que la découverte d’une mégastructure extraterrestre de notre vivant est très improbable. Les signaux lumineux reçus ne permettraient pas encore de définir précisément l’état de ce qu’ils peuvent observer. Pour le moment, ils penchent plutôt pour une étoile, qui aurait avalé une planète… La recherche des mégastructures extraterrestres fascine, espérons que les scientifiques puissent obtenir la preuve qu’elles existent… Ou qu’elles n’existent pas !

Source
Futurism.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page