Science

Une personne qui voyagerait dans le temps ne pourrait “théoriquement” pas créer de paradoxe temporel

À en croire les physiciens Germain Tobar et Fabio Costa, de l’Université du Queensland (Australie), un voyageur dans le temps n’aurait pas à faire face à des paradoxes, comme on aurait pu le penser.

Le concept de voyage dans le temps a été popularisé par le film « Retour vers le Futur », de Robert Zemeckis. Pourtant, avant la sortie de ce long-métrage, de nombreux scientifiques se sont penchés sur la question. Leur objectif était de savoir si un voyage dans le temps était réellement possible. Ils ont aussi exploré les impacts que cela aurait pu avoir sur un être humain. D’après certaines études, les voyageurs dans le temps risquent d’être confrontés à des paradoxes. Les recherches de Germain Tobar et Fabio Costa contestent toutefois cette hypothèse.

Qu’en est-il du paradoxe du grand-père ?

Quand on parle de voyage dans le temps, on évoque souvent le paradoxe du grand-père. Le principe sur lequel ce paradoxe se fonde est simple. Il stipule que si une personne revient dans le passé pour tuer son grand-père avant qu’il ait des enfants, elle n’existera pas dans le futur.

Toutefois, si elle ne naît pas dans le futur, alors elle ne pourra pas tuer son grand-père. Cette théorie suggère que le voyage dans le temps est impossible. Néanmoins, Albert Einstein s’y est opposé en se servant de la théorie de la relativité générale. Dans le cadre de leur étude, Germain Tobar et Fabio Costa ont fait le lien entre la théorie d’Einstein et le paradoxe du grand-père. Des calculs mathématiques leur ont permis d’arriver à la conclusion qu’un voyageur dans le temps ne souffrira pas des effets d’un paradoxe.

Crédit photo : Shutterstock / Elegant Solution

Une personne qui voyagerait dans le temps ne pourrait "théoriquement" pas créer de paradoxe temporel

Prenez l’exemple de la Covid-19

Pour expliquer leur théorie, Germain Tobar et Fabio Costa ont pris un exemple qui s’inscrit dans le contexte actuel. En s’inspirant de la situation de la Covid-19, ils ont indiqué qu’aucune action effectuée durant un voyage dans le temps ne peut changer le cours des choses. D’après eux, ce qui arrivera devra arriver.

« Admettons que vous voyagiez dans le temps pour tenter d’empêcher le patient zéro du Covid-19 d’être exposé au virus. Si vous parvenez à l’empêcher, vous éliminerez du même coup dans le futur votre nécessité de remonter le temps pour mettre fin à la pandémie. En reprenant l’exemple du patient zéro du Coronavirus, vous pourriez parvenir à l’empêcher d’être infecté, mais ce faisant vous, ou quelqu’un d’autre, attraperiez le virus et deviendriez le patient zéro. Quoi que vous fassiez, les événements importants se recalibreront autour de vous pour éviter toute incohérence. » Si on se fie à cette étude, un voyage dans le temps est donc bien possible dans notre univers. Il suffit juste de construire la machine qui permettra à l’Homme de le faire.

Photo d’illustration Valerie Johnson / Shutterstock

 

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page