Société

Alcool, sucre, estragon ou potiron… la langue française comporte plus de mots arabes que de mots gaulois

Contrairement à ce que l'on pense, la langue française ne serait pas si gauloise que ça. En effet, beaucoup de mots que nous utilisons au quotidien sont en réalité arabes.

La langue française est réputée pour être très riche en vocabulaire. Cependant, il s’avère qu’une grande partie de nos mots seraient empruntés à d’autres langues. Nous le savons déjà, un paquet viennent de l’anglais comme que week-end ou encore planning.

Mais une autre langue un peu plus inattendue se retrouve dans la langue française ! En effet, certains mots que nous utilisons au quotidien viennent de l’arabe. Celle-ci tiendrait même une très grande place dans notre langue.

Une origine non négligeable

En réalité, la langue française serait plus arabe que gauloise. Certains mots que la plupart d’entre nous pense venus de nos ancêtres gaulois seraient bel et bien arabes. Jean Pruvost, lexicologue, professeur émérite et auteur, nous aide à y voir un peu plus clair.

La langue française se compose de trois langues différentes: l’anglais, l’italien et du coup, l’arabe. La raison est assez simple, c’est avec les colonisations et les décolonisations sucessives que celle-ci est apparu dans la langue française. Ce qui est en réalité plutôt logique. D’ailleurs, certains domaines comportent plus de mots arabes que d’autres; comme celui de la gastronomie ou encore de l’habillement.

Quelques exemples

Le champ lexical de la gastronomie est sans doute celui dans lequel nous retrouvons le plus de mots arabes. Vous ne le saviez sûrement pas mais les mots tels que « potiron », « épinards », « estragon » ou encore « artichaut » sont bel et bien arabes. Mais ce n’est pas tout, le vocabulaire arabe présent dans la langue française s’est enrichi avec l’apparition des rapatriés d’Algérie en 1962; dès lors, les mots « merguez » ou encore « méchoui » ont fait leur apparition.

À LIRE AUSSI :
Un procédé révolutionnaire à base de deepfake pour fluidifier le doublage des films dans les autres langues

Le champ lexical de l’habillement est tout aussi riche en mots arabes que celui de la gastronomie. Il y a, par exemple, les mots « jupe », « caban », « gilet », « coton » ou encore tout simplement « magasin ». Au fil du temps, nous observons de plus en plus de mots arabes dans notre langue française.

Le mélange des cultures

En effet, de nombreux mots sont apparus plus récemment dans la langue française avec l’immigration que nous connaissons aujourd’hui. Parmi ces “nouveaux mots” nous retrouvons notamment le mot « bled ». Instauré depuis longtemps dans la langue française, celui-ci est désormais repris par les jeunes avec le mot « blédard »; ce mot désigne une personne venant “du pays”.

Autre mot ayant fait récemment son apparition dans notre lexique, le mot « seum », qui se traduit littéralement par poison. Pour ceux qui ne le savent pas, avoir le seum signifie avoir la haine, ou encore être dégoûté; ce mot a notamment été utilisé dans une campagne de la sécurité routière en 2012. Le mot « kiffer » nous viennent également de l’arabe, signifiant prendre du plaisir, aimer ce que l’on fait, ce que l’on mange, etc.

Nous pouvons aussi relever le mot « toubib » qui signifie médecin. Beaucoup s’en servent au quotidien sans forcément savoir que celui-ci nous vient de la langue arabe. Bien d’autres mots tels que « café », « tasse », « orange » ou encore « sucre » sont bien moins français que ce que nous pensons. Alors, n’en déplaise à certains, la langue de Molière ne serait pas aussi riche en vocabulaire sans l’influence des dialectes arabes !

Source
franceinter.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page