Société

Economie : les salariés de BVA se mobilisent pour sauver leur entreprise

L'institut de sondage français BVA est en redressement judiciaire depuis le 5 juin dernier. Mardi le Tribunal de Commerce se prononcera sur le futur repreneur. Les salariés soutiennent le projet XPAGE émanant de la direction actuelle et qui offre les meilleures garanties pour les salariés.

La crise du coronavirus a laissé des traces économiques c’est une évidence. La preuve avec la société BVA, société de sondages française, et entreprise innovante dans l’univers du marketing (nudge, neuroscience). Depuis le 5 juin dernier, la société qui compte des agences un peu partout en France (Toulouse, Lyon, Paris, Lille..) a été placée en redressement judiciaire.

Mardi 15 septembre, le tribunal de commerce tranchera sur le futur de cette entreprise. Les salariés se mobilisent à Toulouse pour que l’offre de reprise faite par XPage soit retenue. S’ils se mobilisent, c’est avant tout pour sauver tous les emplois de la société en France. Explications.

BVA a été fondée voilà 50 ans et compte environ 1000 salariés à travers la France. Son siège social situé à Balma près de Toulouse en compte 500 à lui seul. Le principal actionnaire de BVA est Naxicap, filiale de Natixis. En 2019, le chiffre d’affaire était de 200 millions d’euro… La crise sanitaire l’a fait chuter de 40% mais comme l’explique Pascal Gaudin le PDG de l’entreprise, BVA n’a pas pu bénéficier du prêt garanti de l’état au moment voulu. Et le fonds de dette anglais a demandé le redressement judiciaire.

Quatre repreneurs en lice !

Aujourd’hui quatre repreneurs potentiels se sont manifestés pour sauver BVA : Alcentra (fonds d’investissent BNY Mellon), Dentressangle (propriétaire de l’Ifop), Christophe Ginisty, un entrepreneur toulousain et XPage, un projet émanant du management et des salariés qui sauverait la totalité des emplois français.

XPage c’est un pacte d’investisseurs constitué par la direction générale actuelle, avec le soutien de la Banque Populaire et de la Caisse d’Epargne. Le Conseil Social et Economique soutient ce projet, le plus viable pour la totalité des salariés du groupe.

Economie : les salariés de BVA se mobilisent pour sauver leur entreprise
Crédit photo : L. Briey

Les salariés redoutent que le tribunal valide l’offre d’Alcentra qui menace de nombreux emplois, alors ils se mobilisent ce weekend à Toulouse pour soutenir XPage. Selon la direction, l’offre portée par les salariées et la direction est la meilleure solution économique et sociale de reprise. Le match entre Alcentra et XPage est lancé… Verdict Mardi 15 Septembre à Toulouse.

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page