Société

Mais au fait, c’est quoi le portage salarial ?

Votre statut d'autoentrepreneur vous enferme dans un carcan ? Et si vous conserviez votre activité tout en l'étoffant et deveniez un salarié porté... On vous explique tout sur le portage salarial.

Vous êtes spécialiste dans l’informatique, travaillez dans les métiers du Web ou du Digital ou encore dans l’immobilier et vous souhaitez devenir un salarié porté ? Le portage salarial est une alternative qui s’adresse aux retraités souhaitant conserver une activité professionnelle. Mais, également aux autoentrepreneurs qui souhaitent un statut moins restrictif. Ou encore aux créateurs d’entreprises qui se voient protéger par le portage salarial pour lancer un produit par exemple. Qu’est-ce que le portage salarial ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de « contrat » ? Comment cela fonctionne-t-il ? Nous allons essayer de tout vous expliquer simplement !

Le portage salarial c’est quoi ?

Le site Service Public nous explique que le portage salarial  est une relation contractuelle tripartite dans laquelle un salarié porté d’une entreprise de portage salarial effectue une prestation pour le compte d’entreprises clientes. Autrement dit, c’est un contrat entre trois parties : le salarié porté, les clients et l’entreprise de portage salarial.

  • L’entreprise de portage doit exercer cette activité à titre exclusif. Elle est la seule à pouvoir conclure ce genre de contrats. La rémunération de l’entreprise de portage se fait via une convention de portage et une facturation. Un contrat doit être établi entre les parties et mentionner l’embauche, la rémunération et le versement des cotisations sociales. La société de portage doit ouvrir et gérer le compte d’activité du salarié, s’assurer de l’adaptation du poste de travail et des compétences du salariés… Enfin elle doit souscrire pour le salarié porté une assurance de responsabilité civile professionnelle.
  • Le salarié porté doit posséder un diplôme de niveau 5 (Bac + 2) ou justifier d’une expérience de 3 ans minimum dans son secteur d’activité. Le salarié devra négocier avec ses clients et fixer les prix des prestations. Il devra fournir à l’entreprise de portage au moins une fois par mois, un rapport d’activité et de compte.
  • L’entreprise cliente peut choisir une société de portage salarial pour des tâches occasionnelles. Elle peut également recourir au salarié porté pour des travaux ponctuels, dans lesquels elle ne possède pas l’expérience nécessaire. Attention un salarié porté ne doit jamais remplacer un salarié gréviste, ni effectuer certains travaux très dangereux. Enfin, la durée de la prestation ne peut pas être supérieure à 36 mois (3 ans)

Renseignez-vous avant d’agir, c’est primordial !

Avant de franchir le pas du portage salarial, un point précis sur vos compétences le permettent. Certaines sociétés spécialisées en portage salarial peuvent vous aider à vous lancer dans l’aventure. Les missions seront alors facturées par la société de portage, qui, une fois les frais de gestion et charges sociales ôtés reversent un salaire grâce à une partie des honoraires payés par le client.

Mais au fait, c'est quoi le portage salarial ?
Crédit photo : Shutterstock / Prostock-studio

Les avantages du portage salarial

Puisque le salarié porté est, par définition salarié et non plus chef d’entreprise, il bénéficie des mêmes avantages qu’un salarié classique. C’est-à-dire, qu’il signe un contrat de travail, et possède les mêmes droits quant à la Sécurité Sociale (régime général). Mais également concernant la prévoyance, le chômage, la retraite, les congés payés et la mutuelle. De nombreux autoentrepreneurs n’ont pas de congés, ni de mutuelle.

Un salarié porté gagne également beaucoup de temps quant aux tâches administratives puisqu’elles sont gérées par la société de portage. Qui plus est, lorsqu’une autoentreprise grandit, les juridictions peuvent parfois changer, la société de portage palie le manque d’information sur ces sujets.

Dans une société de portage salarial, les salariés sont donc tous « portés ». La mise en relation devient alors plus facile pour mettre en commun des savoirs, des idées. Cela débouche souvent sur des collaborations de projets inimaginables sans cette opportunité de portage… Et donc de partage !

Un salarié porté bénéficie également de formations pour acquérir de nouvelles compétences. Une manière également de gagner en crédibilité auprès des grandes entreprises, car c’est un gage de sérieux. Généralement les salariés portés ont un contact unique dans la société de portage salarial, ce qui facilite les échanges.

Les inconvénients du portage salarial

Même s’ils sont moins nombreux que les avantages, les inconvénients existent tout de même. Ainsi le portage salarial ne s’ouvre pas à toutes les activités. Ainsi les commerçants, négociants, avocats, notaires, comptables ne pourront par exemple pas prétendre au portage salarial. Concernant la rémunération, celle-ci est encadrée par une réglementation stricte. Ainsi un salarié porté ne peut pas facturer l’heure à moins de 35€ ou la journée à mois de 250€. Les petits autoentrepreneurs en artisanat ou avec de faibles revenus, se trouvent donc exclus de ce système.

Pour les coûts liés au portage salarial, il faut compter environ 50% de son chiffre d’affaires. Cela englobe les frais de gestion (10% environ) et le paiement des charges sociales pour le reste.  C’est donc plus cher que pour un autoentrepreneur… Cependant, rappelons que le salarié bénéficie des congés payés, de formations, de la prévoyance et de l’assurance chômage. Ce qui n’est pas le cas pour les autoentrepreneurs.

Le portage salarial pour qui exactement ?

Il existe des professions plus à même de devenir salariés portés que d’autres. Il faut être réaliste, le portage salarial s’adresse plutôt à des professionnels du secteur tertiaire. Ingénieurs, agents immobiliers, consultant en communication, marketing ou ressources humaines… Mais également spécialistes de la gestion et de la finance ou métiers du digital et du web… Des métiers finalement assez récents qui peuvent allègrement se pratiquer en télétravail.

Si vous êtes autoentrepreneur bloqué par les limites du statut, créateur d’entreprise ayant pour but de lancer un produit innovant ou consultant formateur, le portage salarial est fait pour vous. Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive, d’autres professions peuvent tout à fait correspondre au portage salarial, n’hésitez pas à vous renseigner avant de faire le grand saut !

Alexandre Bonazzi

Je travaille dans une société d'études et de conseil depuis 25 ans. Passionné par les nouvelles technologies, le High-tech et la pop culture en général j'ai fondé Neozone en 1999 où je partage depuis des articles et mes humeurs. Vous pouvez m'écrire directement par mail.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page