Dès le 1er novembre, la CSS ou Complémentaire Santé Solidaire entrera en vigueur, une mutuelle à 1€ par jour maximum mise en place pour les plus modestes…

Dès le 1er novembre, certains assurés sociaux pourront bénéficier de la « mutuelle à 1 euro » … Dans ces termes qui ressemblent plus à un slogan publicitaire qu’à une annonce du gouvernement, il faut comprendre mutuelle à 1€ maximum par jour, soit entre 8€ et 30€ en fonction de la situation, de l’âge et des revenus du prétendant à cette complémentaire santé solidaire.

Cette mutuelle devrait toucher plus de 10 millions de personnes selon Agnès Buzyn, ministre de la Santé, les 10 millions de personnes aux revenus les plus modestes. Réelle avancée ou simple continuité de la CMU-C, on vous laisse juger vous-même.

Pour rappel, la CMU-C (Couverture maladie universelle-complémentaire) offrait une prise en charge gratuite des assurés les plus modestes. Quant à l’ACS (Aide à la complémentaire santé), elle prenait en charge une partie de la mutuelle pour ceux qui pouvaient se l’offrir. La CSS (Complémentaire Santé Solidaire) devrait donc permettre à des personnes n’y ayant pas accès jusque là à être couverts par une mutuelle.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Les Franjynes, des franges et turbans pour les femmes atteintes de cancer

L’accès gratuit à la CSS sera réservé aux célibataires dont le revenu mensuel est inférieur à 746€ ou 1343€ pour un couple avec enfant. Elle sera également accessible contre une faible participation financière aux personnes dont les ressources sont légèrement supérieures aux précédents (1007€ maximum pour un célibataire et 1813€ maximum pour un couple avec un enfant).

Les tarifs officiels pour ceux qui ne peuvent pas bénéficier de la gratuité de la CSS seront de :

  • Moins de 30 ans au 1er janvier : 8 €
  • 30 à 49 ans : 14 €
  • 50 à 59 : 21 €
  • 60 à 69 ans : 25 €
  • 70 ans et au-delà : 30 €

La CSS sera proposée par la Sécurité Sociale mais également par les mutuelles privées qui le souhaitent. Aucune indication pour le moment concernant les garanties ou les prises en charge hospitalières, dentaires etc… Elle va exister c’est déjà bien, il reste à savoir si elle sera efficace pour les plus démunis ?

Photo de couverture De Monthira / Shutterstock