Société

Portugal : une nouvelle loi interdit à votre responsable de vous envoyer un message après les heures de travail

C'est avant tout une victoire pour les télétravailleurs portugais, mais en interdisant aux patrons d'appeler leurs employés en télétravail, les autorités portugaises espèrent aussi attirer de nouvelles têtes dans le pays.

Que vous soyez télétravailleurs, cadres, agent de maîtrise, ou employés, il vous est probablement déjà arrivé de recevoir un appel de votre supérieur en dehors de vos heures de travail. Avec l’explosion du télétravail, les appels intempestifs et à n’importe quelle heure se sont multipliés. Et on ne parle pas des visioconférences, à des heures, où, normalement on se pose dans le canapé pour regarder un bon film.

Le télétravail a peut-être révolutionné le monde du travail, mais il a aussi ouvert une porte à certains patrons: celle de pouvoir déranger leurs collaborateurs comme bon leur semble, même en dehors de leurs heures de travail. Au Portugal, une loi pourrait tout changer, et faire revenir la sérénité des télétravailleurs. On vous tout.

Le Portugal, pionnier en la matière

Désormais, les patrons d’entreprises  n’ont plus le droit de contacter leurs employés en dehors des heures de travail. Prenons le cas d’une journée d’un salarié en présentiel qui travaille entre 9h et 17h, avec une pause de 12h à 13h: il sera désormais interdit à ses responsables de le contacter avant 9h ou après 17h… Mais il également entre 12h et 13h ! Et c’est plutôt une bonne nouvelle pour les télétravailleurs.

La crise du Covid a durement touché le monde au cours des deux années écoulées. L’économie en a pris un coup, et avec les mesures sanitaires, bon nombre de salariés se sont vu proposer le télétravail. Après réflexion, il semblait logique que cela amènerait à des abus de la part de certains patrons. C’est désormais terminé pour les télétravailleurs portugais, car officiellement illégal.

Une loi proposée et tout de suite approuvée par les autorités

C’est le parti socialiste, actuellement au pouvoir au Portugal qui a entériné cette loi qui protège désormais les télétravailleurs. Les députés mettent en avant le fait que télétravail ne veut pas dire employés corvéables à merci. Les personnes travaillant depuis leur domicile pourront donc désormais profiter de leur temps libre sans risquer d’être dérangés par des appels professionnels intempestifs.

À LIRE AUSSI :  Quelles sont les erreurs à éviter lorsque l'on rédige un CV ?

Ana Mendes Godinho, Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale explique les raisons de cette nouvelle loi: « La pandémie a accéléré la nécessité de réglementer ce qui doit être réglementé. Le télétravail peut changer la donne si nous profitons des avantages et réduisons les inconvénients »

Cette loi s’inscrit dans une démarche gouvernementale pour encadrer le télétravail. Il faut reconnaître que celui-ci a été, au Portugal, comme ailleurs, mis en place dans l’urgence; cette pandémie aura au moins eu le bénéfice de créer des lois pour les télétravailleurs.

Les employeurs portugais pourront être sanctionnés

La loi portugaise sera valable pour toutes les entreprises de plus de 10 salariés. Les employeurs qui contacteront les employés en dehors des heures de travail pourront donc être sanctionnés. En revanche, les employés n’ont pas obtenu le droit de désactiver leurs messages professionnels; ils laissent l’autorisation aux patrons de pouvoir contacter leurs employés en cas d’urgence seulement.

Il restera donc à définir entre le patron et les employés ce qui peut justement être considéré comme un cas d’urgence professionnel. Par ailleurs, avec cette nouvelle loi, le Portugal compte bien attirer de nouveaux télétravailleurs. Ils expliquent que le pays est un endroit de rêve pour les nomades numériques… Et forcément, si vous posez vos valises et ordinateurs dans l’Algarve, on veut bien les croire !

Source
ladbible.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page