Société

Impôts 2021 : comment déclarer les frais liés au télétravail ?

Déclarer vos impôts ! C'est le moment, mais saviez-vous que certains frais liés au télétravail pouvaient désormais être déduits de vos impôts sur le revenu... Suivez le guide !

Depuis le mois de mars 2020, le télétravail est devenu presque la norme pour beaucoup d’entre nous… Et cela ne va pas sans frais supplémentaires puisque nous sommes cantonnés à travailler chez nous… Avec notre eau, notre électricité, notre connexion internet et parfois notre propre matériel informatique !

Et, depuis le 8 avril, il faut déclarer ses impôts sur le revenu de l’année 2020… Avec le télétravail quasi constant, il y a donc quelques petits trucs à connaître pour pouvoir déduire certains frais liés au télétravail. Cela ne vous fera peut-être pas devenir millionnaire, mais c’est toujours ça de pris !

Vous percevez une allocation forfaitaire de votre employeur

De nombreux télétravailleurs perçoivent désormais une allocation forfaitaire de 2€ environ par jour… Et cette somme n’est pas imposable ! A condition que l’allocation forfaitaire versée ne soit pas supérieure à 2.50€ par jour travaillé ou à 550€ sur l’année. Et c’est à votre employeur de transmettre ces données aux services fiscaux. Le site service-public.fr précise que les revenus déclarés par l’employeur ne doivent pas inclure cette allocation forfaitaire

A vous de vérifier malgré tout si vos revenus déclarés correspondent bien à vos revenus perçus sans cette allocation. Les apprentis et étudiants, en télétravail ou non, doivent désormais déclarer l’intégralité de leurs revenus. Et ce, même  en cas de rattachement au foyer familial.

Les frais réels sont-ils plus intéressants que l’abattement ?

L’abattement fiscal est de 10% chaque année, par défaut, mais les frais réels peuvent parfois s’avérer plus intéressants. En effet, avec le télétravail, vous avez peut-être acheter une chaise de bureau dernier cri ou un ordinateur plus puissant. Sachez que vous pouvez donc déduire 50% de son prix.

Impôts 2021 : comment déclarer les frais liés au télétravail ?
Les frais réels sont-ils plus intéressants que l’abattement ? Crédit photo : Shutterstock / Rawpixel.com

Les services fiscaux considèrent que l’usage est moitié privé, moitié professionnel. D’où les 50% à déduire de vos revenus. L’URSAFF propose une liste des frais qu’il est possible de déduire de ses revenus en cas de télétravail. Cela vaut peut-être vraiment le coup de vous y attarder si vous avez changer de bureau, d’étagères, ou même de lampe de bureau !

À LIRE AUSSI :
Impôts : faites-vous partie des 500 000 personnes qui vont devoir "corriger" leur déclaration de revenus ?

Le chauffage, l’électricité et la connexion internet ?

Même s’ils sont également déductibles des impôts sur le revenu, en cas de télétravail, les calculs s’avèrent un peu plus compliqués que pour les frais réels. Si vous avez « condamné » une pièce de votre domicile pour télétravailler, vous allez pouvoir déduire les frais inhérents à son utilisation. Les frais suivants vont pouvoir être déduits selon un calcul un peu fastidieux :

Les frais fixes qui comprennent :

  • Loyer ou valeur locative
  • Taxe d’habitation
  • Taxe foncière sur les propriétés bâties
  • Taxes régionales, départementales ou communales comme la taxe d’enlèvement d’ordures ménagères
  • Charges de copropriété
  • Assurance multirisque habitation

Les frais variables, qui, eux comprennent :

  • Chauffage et/ou climatisation
  • Electricité

Pour calculer le montant déductible l’URSAFF donne l’exemple ci-dessous : Pour un appartement de 70 m² dont 10 m² sont utilisés pour le télétravail ; avec un loyer qui s’élève à 370 €/mois, la taxe d’habitation à 35 €/mois et la prime d’assurance à 15 €/mois. Le montant des frais déductibles s’élève, à 420 x 10 / 70 = 60 €. Le même calcul devrait pouvoir s’appliquer pour l’électricité, internet, le chauffage.

En revanche, que ce soient les biens achetés (informatique, mobilier) ou les frais variables, tout devra être justifié avec facture d’achat, et facture d’abonnement, contrat d’assurance etc… Si vous avez l’habitude de déclarer de gros frais kilométriques par exemple, la déduction des frais réels en télétravail ne sera pas forcément intéressante. Mais comme à chaque fois, c’est un calcul personnel à faire.

Jusqu’à quand déclarer vos impôts sur le revenu ?

  • 1ère zone : le 26 mai 2021 pour les départements n° 01 à 19 ainsi que les contribuables non-résidents en France
  • 2ème zone : le 1er juin 2021 pour les départements n° 20 à 54 (y compris les deux départements de la Corse)
  • 3ème zone : le 8 juin 2021 pour les départements n° 55 à 974/976.

Bon courage à tous, le temps passe vite, ne vous y prenez pas à la dernière minute, les serveurs pourraient ne pas le supporter !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page