Société

Une entreprise anglaise offre 4 jours de congés supplémentaires à ses salariés non-fumeurs !

Dans une société, les fumeurs semblent avantagés par des pauses supplémentaires le temps d'un griller une petite... Pendant ce temps les non-fumeurs travaillent à leur place... Le patron a tranché : 4 jours de congés offerts aux non-fumeurs !

Vous faites partie de ceux qui prennent 5 minutes toutes les deux heures pour griller une clope en bas du bureau ? Alors vous avez beaucoup plus de minutes de détente que vos collègues non-fumeurs ! Une agence de recrutement de Swindon, près de Londres, vient d’octroyer 4 jours de congés supplémentaires à ses salariés non-fumeurs.

Selon l’agence KCJ Training and Employment Solutions, il vaut mieux « récompenser » ceux qui ne fument pas que pénaliser les fumeurs ! Don Bryden, le directeur général, fumeur, espère ainsi voir ses salariés fumeurs préférer les vacances au tabac !

À LIRE AUSSI :
Belgique : l’entreprise Jonckers proposera bientôt des jours de congés illimités pour ses employés

Au Japon, de nombreuses entreprises offrent des jours de congés supplémentaires, parfois jusqu’à une semaine de plus ! C’est ce modèle japonais qui a fait réfléchir Don Bryden. En y regardant de plus près, il s’est aperçu que ses salariés fumeurs, s’octroyaient finalement 16 jours de pause dans l’année… 10 minutes de pause cigarette, trois fois par jour.

Il estime donc que les non-fumeurs sont largement pénalisés et ce n’est pas faux. La pause-clope de 5 minutes par-ci par-là oblige les non-fumeurs à faire le travail à la place de leurs collègues pendant ces dites ‘pauses sauvages’ ! Attention, on ne parle pas ici des pauses réglementaires imposées par le Code du Travail en France.

En France, la loi impose une pause de 20 minutes par tranche de 6 heures de travail… Fumeurs ou non, ces pauses peuvent être prises en deux fois 10 minutes par exemple. En interne, les entreprises françaises peuvent moduler ces pauses ou les augmenter mais jamais les diminuer.

Pour le dirigeant anglaise, la politique choisie commence à porter ses fruits… Sur 11 salariés fumeurs, l’un d’entre eux a totalement arrêté de fumer quand deux essaient d’y parvenir. Cette question ne se posait pas 20 ans en arrière puisque fumer dans son bureau sans quitter son poste de travail était autorisé… Ce n’était pas une bonne chose, mais la productivité elle, restait la même !

Photo de couverture  de engagestock et Song_about_summer / Shutterstock

Source
independent.co.uk
Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer