Société

Vous refusez toujours le compteur Linky ? Attention, cela va vous coûter plus cher dès 2023 !

Si vous ne voulez pas payer votre facture d'électricité encore plus chère, il vous reste 9 mois pour faire installer le compteur Linky !

Depuis 2015, les compteurs Linky sont apparus dans nos intérieurs. Ces compteurs d’un nouveau genre, qui sont, peu à peu, venus remplacer nos « vieux coucous » sont pourtant très controversés. Les compteurs connectés, puisqu’ils peuvent être relevés directement, sans passage d’un technicien, soulèvent de nombreuses inquiétudes depuis leur apparition. Certains clients sont d’ailleurs toujours réfractaires et refusent leur installation pour diverses raisons. Mais attention, à partir de 2023, ceux qui ne seront pas équipés de compteur Linky vont voir leur facture augmenter. Et avec la forte augmentation du coût de l’énergie, c’est une très mauvaise nouvelle… Mais pourquoi les Linky sont-ils si controversés, et combien cela va vous coûter ? On vous explique tout !

Le compteur Linky serait trop intrusif ?

Pour certains réfractaires, ce compteur qui se veut intelligent ne respecterait pas notre vie privée. Il est, par définition, capable de connaître de nombreux éléments de nos habitudes. Et les réfractaires tiquent justement sur ce point, car Linky peut facilement savoir quand nous nous levons, nous nous couchons, et quand nous sommes absents. En fonction de la consommation en temps réel, il est aussi capable de savoir combien d’occupants sont présents dans le logement. La CNIL avait d’ailleurs retoqué EDF et Engie sur ce sujet en 2020. Dans le texte, le compteur Linky était accusé de “non-respect de certaines des exigences relatives au recueil du consentement à la collecte des données de consommation issues des compteurs communicants Linky”. Il faut tout de même savoir que si le Linky scrute vos habitudes, c’est aussi le cas de votre enceinte connectée, de votre smartphone ou de votre Smart Tv d’ailleurs !

Deux compteurs Linky
Photo d’illustration. Crédit : Shutterstock – Danist

Le compteur Linky émettrait des ondes électromagnétiques

L’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) assure que les ondes émises par les compteurs sont 25 à 37 fois inférieures au plafond autorisé. Pourtant, cet argument est souvent repris par les 3.8 millions de français qui n’ont pas encore fait installer le Linky. Concrètement, le compteur émet bien des ondes pour pouvoir transmettre les informations au fournisseur d’énergie. C’est d’une logique implacable, et c’est aussi le cas de votre box internet, ou de tout objet connecté d’ailleurs ! Selon l’ANSES, le compteur Linky émet un champ électrique maximal de 3.9 V/m à 20 mètres du compteur, la limite réglementaire étant de 87 V/m. On est donc large à ce niveau-là apparemment !

À LIRE AUSSI :
5 astuces simples et efficaces pour réduire votre facture d'électricité

Linky provoquerait des incendies

Deux explosions de compteur Linky en 2018 et 2019 font craindre des risques d’incendie. En 2018, un compteur avait explosé, il avait été installé 15 jours avant les faits. En 2019, c’est à Bordeaux qu’un incendie avait ravagé un immeuble… Le locataire attestait alors que le feu était parti de l’explosion du compteur. Enedis avait alors assuré que les compteurs Linky ne présentaient « aucun défaut pouvant provoquer un incendie. Le matériel a subi de nombreux tests auprès des constructeurs et dans notre laboratoire. Il faut rappeler que le risque d’incendie peut exister pour tout matériel ou installation électrique ». 

L’installation du Linky est pourtant obligatoire

Normalement, vous ne pouvez pas vous opposer à l’installation du compteur Linky, comme vous ne pouviez pas vous opposer par le passé au remplacement des vieux compteur par des nouveaux. L’Assemblée nationale précise d’ailleurs que : “Le remplacement du compteur est de la responsabilité du gestionnaire de réseau, dans le cadre de ses obligations réglementaires et contractuelles. Dans le cadre de son contrat unique ou de son contrat avec le gestionnaire de réseau, le client s’engage à permettre l’accès au compteur pour le gestionnaire de réseau.” Le contrat avec Enedis oblige donc le client à autoriser l’installation du Linky. En pratique, si le compteur se trouve à l’intérieur du domicile, le propriétaire peut refuser l’installation au nom du droit à la propriété.

Mais alors, combien va coûter le refus d’installation ?

Après quelques années de tolérance quant à l’installation des Linky, place à la surfacturation pour les réfractaires. La Commission de Régulation de l’Energie vient de publier une délibération qui explique que les factures seront plus élevées pour les réfractaires au Linky. Elle considère en effet que le surcoût imposé aux fournisseurs (relevé de compteurs) doit être répercuté sur les clients refusant l’installation. Concrètement, à partir du 1er janvier 2023, un surcoût de 8.30€ tous les deux mois sera ajouté à la consommation et abonnements de la facture. Ce montant est fixé pour deux ans, mais pourrait encore augmenter dès 2025 donc !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page