Prise en main de la  “Machines-3D START”, une imprimante 3D plug and play aux caractéristiques alléchantes. Tiendra-t-elle réellement ses promesses ? Réponse dans ce test complet. 

Donner vie à un objet, couche par couche et sous ses yeux à quelque chose de magique. Les imprimantes 3D sont disponibles au grand public depuis quelques années seulement, mais malgré cela, il est d’ores et déjà possible d’acquérir une machine de qualité à un prix très convenable.

Nous avons la chance d’avoir reçu à la rédaction depuis plusieurs semaines un exemplaire de la 3D START, un produit distribué par le fabricant et revendeur d’imprimantes  Machines 3D. Voici donc notre test complet. (Spoil : accrochez-vous, car elle envoie du gros !)

Déballage de la machine.

Comme vous pouvez vous en douter, le carton de la machine est très imposant. Première bonne surprise, l’imprimante est parfaitement protégée. L’emballage est soigné et de nombreuses cales en polystyrène sont positionnées aux endroits stratégiques. Cela peut paraître anecdotique, mais c’est un élément très important, car ce sont des machines très fragiles et nous ouvrons trop souvent des cartons ou ce paramètre est négligé par le distributeur.

Nous sortons l’appareil… et il est beau, sobre et classe ! On apprécie tout de suite le package bien complet. En effet, le kit ne comprend pas uniquement la machine mais également un ensemble d’accessoires et de consommables dont 3 bobines de PLA de couleurs différentes (250g), une clé USB (avec notice et logiciel) ainsi qu’une petite spatule en métal pour décrocher nos réalisations de leurs supports et enfin, un stylet qui s’avérera très utile (voir partie Installation). À l’intérieur de la machine on trouve également 1 guide filament ainsi qu’un plateau d’impression aimanté (également détaillé plus tard).

Nous avons testé l'imprimante 3DSTART

Installation de la machine

Nous installons la machine sur notre bureau dédié. Il est important de rappeler que la planéité de votre support est primordiale. En effet, la qualité finale des objets imprimés dépendra du  bon positionnement de la machine. Si votre machine bouge ou vibre pendant l’impression, tout sera loupé ! Tant l’impression 3D est précise, tant les vibrations chamboulent tout !

L’installation de la machine prend 3 minutes, chronomètre en main. Machines-3D promet une machine Plug and Play et force est de constater qu’ils tiennent parfaitement leurs promesses. Il suffit en effet d’installer la machine et de la brancher. On place la bobine dans l’emplacement prévu à cet effet  (à droite sur photo), puis on enfile le consommable dans le guide filament jusqu’à la tête d’impression.. Aucun assemblage à réaliser, un écran digital nous accompagne pas à pas au premier allumage.. « Non vraiment, plus simple tu meurs! »

crédit photo : Neozone.org

Nous avons testé l'imprimante 3DSTART

Comme vous pouvez le voir sur les photos que nous avons prises, la machine dispose d’un “carénage” intégral. Seule la porte face avant (transparente bleue) s’ouvre, afin de pouvoir récupérer ses créations. Sinon, inutile d’insister sur les autres parties, cette machine est faite dans le but de vous simplifier la vie.

Caractéristique technique

Son plateau est relativement petit (153 x 153 mm). La précision d’impression moyenne est de 100 microns pour une vitesse d’exécution max de 160 mm/s. Diamètre de la buse : 0,4mm de diamètre.

crédit photo : Neozone.org

Nous avons testé l'imprimante 3DSTART

Mise en route

L’utilisation de l’imprimante 3D peut se faire de 3 manières, via le Wifi, connecté à un ordinateur (via un câble USB) ou à l’aide d’une clé de stockage.  Comme notre ordinateur est un peu éloigné, nous avons essayé de lancer l’impression via le Wifi. La connexion au réseau s’effectue sans problème mais impossible de la faire fonctionner ou de faire une MAJ du firmware avec le réseau sans fil. Nous avons contacté Machine 3D pour leur poser la question, ils nous confirment être au courant de ce problème qui est d’ailleur en cours de résolution.

Nous contournons ce petit défaut en utilisant la clé USB (fournie) qui contient plusieurs fichiers d’objets à imprimer. Des patrons tout aussi pertinents sont inclus dans la mémoire de la machine, tels qu’un range bobine plus important et le stylet évoqué ci-dessus.

crédit photo : Neozone.org

Nous avons testé l'imprimante 3DSTART

Software

Machines-3D propose un logiciel d’aperçu avant impression 3DStar, gratuit et intégralement en français. Il est extrêmement simple d’utilisation et permet de lancer une impression en quelques secondes grâce à l’utilisation des options intégrées par défaut – un menu avancée permet toutefois de peaufiner les réglages. Le logiciel permet aussi de visualiser par avance le déroulement de l’impression, couche par couche. Il est aussi possible d’insérer des pauses pour changer de couleur ou placer des inserts.

crédit photo : Neozone.org

Impression

La première impression se déroule sans aucun problème ou presque. Nous avons oublié, et c’est donc de notre faute, de retirer un bout de polystyrène positionné sous le plateau (quand on vous disait qu’elle était parfaitement protégée). Après cette petite mésaventure nous imprimons notre premier objet – la machine se calibre toute seule et commence son long travail.

Quand on lance l’impression d’un objet 3D il est important de surveiller le début de la construction des objets afin de s’assurer que les premières couches sont imprimées correctement. La buse d’impression étant un peu cachée par la tête d’impression, il est assez difficile de voir ces fameuses premières couches sur le plateau. Heureusement, la machine dispose de son propre éclairage interne et les parois sont transparentes, ce qui comble un peu ce manque de visibilité.

Une fois l’impression terminée, il suffit de retirer le plateau de son support, car oui, celui est aimanté, ce qui permet donc de le retirer en un mouvement. Un énorme point positif car cela facilite grandement le décollage de la pièce (avec la spatule fournie).

Qualité d’impression

Nous avons imprimé quelques pièces et il faut bien le reconnaître. L’imprimante fait parfaitement son job. Les pièces sont fines et de très bonne qualité. Nous n’allons pas vous faire de grand discours. Voici quelques photos des objets que nous avons imprimés pour que vous puissiez vous en rendre compte par vous-même.

crédit photo : Neozone.org

Nous avons testé l'imprimante 3DSTART

crédit photo : Neozone.org

Nous avons testé l'imprimante 3DSTART

crédit photo : Neozone.org

Nous avons testé l'imprimante 3DSTART

Combien ça coûte ?

Comme je vous le disais un peu plus haut, l’imprimante est distribuée par Machines 3D. Elle est affichée au prix de 490€ (HT), un tarif qui peut paraître élevé mais que nous trouvons largement justifié par la qualité et les nombreuses fonctionnalités de la machine. Si l’imprimante vous intéresse, voici également un code promo pour bénéficier d’une réduction de 5%.

CODE PROMO 5%  : « NEOZONESTART »

Conclusion:

Très sincèrement, nous avons rarement été aussi agréablement surpris par une imprimante 3D. La START est une machine de très bonne qualité et de bonne facture, mais surtout, très simple d’utilisation. Si vous pensez qu’il faut impérativement mettre les mains dans le cambouis, ce n’est clairement pas le cas avec cette machine. Elle conviendra donc à tous les utilisateurs, du débutant aux plus aguerris.

“Fort d’une expérience de plus de 5 ans dans le marché de l’impression 3D comme grossiste et développeur de solutions technologiques 3D (imprimantes 3D, scanners 3D, consommables, pièces de rechange, etc.)  nous avons effectivement pu constater le besoin de nos clients amateurs et passionnés, en quête d’une solution qualitative, sécurisée, plug&play et surtout abordable. La Machines-3D START est ainsi née afin de proposer une imprimante 3D qui permettrait aux imprimeurs en herbe de faire leurs premiers pas dans le domaine.”  Nous explique Yena CHOI, chargée de communication chez Machine 3D.

Jeux concours : Une imprimante 3D : Machines-3D Start à gagner

Modalités de participation :

Pour participer, il vous suffit de remplir une (ou plusieurs) des conditions suivantes.

1: Sur Facebook

  1. Poster un commentaire sous la vidéo Facebook

2 : Sur Twitter 

    1. Suivez notre compte Twitter (@Neozone) et celui de notre partenaire Machines 3D
    2. Retweetez la vidéo sur Twitter

Nous désignerons ensuite 1 gagnant par tirage au sort. Vous avez jusqu’au jeudi 15 décembre 2018 inclus pour participer à notre concours.

Règlement du concours : nzn.li/reglement

Liens utiles

Fiche produit : Machines 3D
Logiciel et guide démarrage :  Dropbox

Nous avons testé l'imprimante Machines-3D START (1 imprimante à gagner)
Cette « Start » porte bien son nom. Destinée aux particuliers, aux établissements scolaires et aux professionnels, elle conviendra au plus grand nombre. La machine est complète, sécurisée, intégralement Plug&Play et elle remplit très bien son rôle. Simple, intuitive et polyvalente c’est un très bon produit, une valeur sûre avec un taux de succès proche des 100%. Le prix est correct compte tenu de la qualité de rendu final et de l'appareil prêt à l’emploi.
Qualité d’impression
Prise en main
Rapport qualité/Prix
Desgin
Les plus
  • Très simple d'utilisation
  • 100% Plug&Play
  • Design moderne
Les moins
  • Un peu bruyante
  • Très léger stringing (filament « déchet »)
4.2Gros coup de cœur !
Note des lecteurs: (5 Votes)
   
17 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1