Depuis quelques semaines, et en préparation des vacances d’été pour lesquelles nous opterons pour un moyen de locomotion original et très tendance, nous avons opté pour un hoverboard de la marque Weebot qui nous a été confié pour test.

Autant vous le dire de suite, il faut d’abord dompter l’engin avant de se sentir libre d’aller et venir comme bon nous semble.

Et ce n’est pas si évident que cela. Il était bien plus facile de monter sur le scooter électrique que nous vous avions déjà présenté. Le gyropode c’est une autre histoire mais aussi une excellente sensation ressentie !

Présentation de l’hoverboard :

L’Hoverboard est un modèle Classic disposant de roues 6,5 pouces avec Batterie Samsung. Le moteur développe une puissance totale de 700 W (soit 2 moteurs de 350W) qui permet une vitesse de pointe de 15 km/h sur sols plats. La batterie Samsung (Li-Ion 36V norme CE) permet une autonomie de 20 km avec une charge complète de la batterie. Il est bien entendu conforme aux normes CE et peut rouler en avant, en arrière et il est même possible de faire des toupies de 360° si vraiment vous maîtrisez bien l’engin !


A lire également : Hoverseat transforme votre hoverboard en kart électrique


Il se pilote de manière très intuitive et est assez rapidement pris en main une fois l’équilibre de son propre corps trouvé. Il est vendu avec un sac de transport en toile, ce qui permet de l’emmener dans les transports par exemple et de l’utiliser dès la descente du métro jusqu’à son lieu de travail ou de loisirs. Tous les hoverboards de la marque Weebot sont garantis 2 ans contre les pannes mécaniques, il est recommandé de l’équiper d’une housse silicone pour le préserver des rayures qui ne manqueront pas d’arriver très très vite ! Notons enfin le système de freinage qui fait que l’hoverboard ne s’arrête pas brutalement et évite les chutes dues à l’arrêt inopiné de l’appareil.

Caractéristiques Techniques :

Le test de l’hoverboard Weebot :

En fonction de l’âge de l’utilisateur la prise en main n’est pas ressentie de la même façon, nous ne sommes pas tous égaux devant l’équilibre de notre corps, ni devant son centre de gravité ! Bref les deux ados testeurs ont eu l’air d’avoir fait ça toute leur vie et les deux adultes en sont encore au stade de la maîtrise de la bête 🙂 Le modèle que nous avons reçu est doté de deux rampes Led bleues qui le rendent vraiment sympa et permettent de voir la route sans source de lumière annexe.

Il prend rapidement de la vitesse mais attention aux trous et nids de poules, il vaut mieux ralentir, cela a valu plusieurs chutes aux deux testeurs ! Ensuite il suffit de bien s’équilibrer et de garder le corps le plus droit possible en alignant les pieds, les hanches et les épaules… Le moindre mouvement d’inclinaison sur l’avant ou l’arrière le fait avancer ou reculer. Concernant le changement de direction il suffit d’exercer une pression avec le pied sur le côté où l’on veut tourner pour effectuer la rotation. La rotation à 360° est également possible. Les Leds sont normalement à l’avant de l’hoverboard mais il fonctionne aussi si on les met à l’arrière. Nous avons trouvé intéressant de les mettre à l’arrière car quand on appuie à droite ou à gauche elles clignotent, ce qui peut permettre d’indiquer un changement de direction pour les éventuels véhicules suiveurs.

Une belle sensation de liberté et d’autonomie une fois la maîtrise de l’objet acquise. Le seul reproche étant qu’il est un peu lourd à porter quand il faut le prendre dans le bus ou dans le train par exemple… En revanche, il s’avère très pratique une fois descendu du métro par exemple. Même s’il faut faire attention sur les trottoirs de ne pas bousculer les piétons, il faut savoir que ce genre d’engin n’est pas habilité à rouler sur la chaussée ! Cela mérite d’ailleurs un petit rappel des règles de circulation des Nouveau Véhicule Electriques Individuels (NVEI) dont font partie les Hoverboards, Trottinettes et Gyropodes ! Ils sont donc tolérés sur les trottoirs ou les zones à caractère piétonnier à la condition de ne pas gêner les piétons. Les NVEI doivent répondre aux normes européennes et être homologués (ce qui est le cas des Hoverboards Weebot évidemment)

Le code des piétons s’applique pour ce genre d’appareils en sachant que même si l’hoverboard peut atteindre les 15 ou 20 km/h, il est interdit de dépasser la vitesse de marche moyenne d’un piéton soit 6 km/h, ou vous vous exposez à une contravention de 1ère classe soit 4 à 7 €. En revanche, un comportement jugé comme dangereux et mettant en danger la vie d’autrui vous expose à un an d’emprisonnement et 15000 € d’amende !

Enfin, même juché sur votre hoverboard, il vous faudra traverser aux passages piétons en respectant les feux tricolores et les feux piétons le cas échéant. Les automobilistes quant à eux doivent vous céder le passage dès lors que vous êtes engagés sur la chaussée pour traverser .

Les autres modèles et produits Weebot :

Outre une quarantaine de modèles différents d’hoveboard, Weebot propose également des scooters électriques dont nous vous avions déjà parlé. Nous avons testé l’équivalent d’un Weebot classique peinturluré (mais bleu) qui vaut 529€ mais il est possible grâce à leur système de vente d’occasion de l’obtenir en ce moment à 199€ seulement et payable en 3 fois. Il en existe également des connectés pour écouter votre musique et en faire profiter les copains, et des tout-terrains pour les férus de sensations un peu plus forte. Notre hoverboard est plutôt un modèle urbain mais il va nous être d’un grand secours pour les déplacements quotidiens au camping, car n’oublions pas le côté écologique de ce nouveau moyen de locomotion, qui ne pollue pas, ne fait pas de bruit et se charge rapidement. Une super alternative aux deux roues classiques pour un encombrement minimal. Le moyen de locomotion de l’avenir 🙂

Test : Hoverboard Classic Bleu Weebot
Une belle sensation de liberté et d'autonomie une fois la maîtrise de l'objet acquise. Le seul reproche étant qu'il est un peu lourd à porter quand il faut le prendre dans le bus ou dans le train par exemple... En revanche, il s'avère très pratique une fois descendu du métro par exemple. Même s'il faut faire attention sur les trottoirs de ne pas bousculer les piétons, il faut savoir que ce genre d'engin n'est pas habilité à rouler sur la chaussée !
Ergonomique
Pratique
Fiabilité
Les plus
  • Très maniable
  • Rapidité d'execution
  • Freinage en douceur
Les moins
  • Un peu lourd
  • Prix un peu élevé
4.3Fun !
Note des lecteurs: (1 Vote)
7 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1