Art / Design

Cette entreprise fabrique des maisons conteneurs atypiques en seulement quelques mois !

Après les tiny-houses, les maisons conteneurs pourraient connaître le même succès... Rapides à construire, écologiques, elles ont tout pour plaire aux nouveaux propriétaires.

Avec l’apparition de nouveaux modèles d’habitation, les délais de construction diminuent. Une maison traditionnelle prend entre 12 et 18 mois avant de devenir habitable. Alors que les tiny-house ou maisons conteneurs peuvent l’être en quelques semaines !

Pour celles et ceux qui veulent une maison accessible financièrement dans un délai très court, la maison conteneur s’impose peu à peu. Nicolas Brenoit, constructeur de maison conteneurs installé à Ménétrol (63) présente son concept créatif qui devrait rapidement trouver son public. Dans l’atelier de MaisoNifi, son entreprise, il présente son étonnant concept… Découverte !

En seulement deux mois de travaux, Nicolas Brenoit peut présenter un concept parfaitement finalisé. Dans quelques semaines, ses conteneurs prendront place à Chamalières, une ville proche de son atelier de fabrication.

Dans une interview accordée au journal La Montagne, Nicolas Brenoit explique, enthousiaste. “Ici, ce sera le salon avec une baie vitrée de plus de 4 mètres. Là, la cuisine, l’escalier, la chambre avec sa salle de bains et son dressing et ici, il y aura un puits de lumière…”

Comment lui est venue cette idée ?

Pour lui, les conteneurs remplaceront bientôt les parpaings ! Il cherche donc une alternative aux constructions traditionnelles. Et les conteneurs de marchandises qu’il récupère dans le Sud de la France lui semblent la meilleure !

A leur arrivée à l’atelier, le patron de MaisoNifi découpe, assemble, pose des chevêtres en acier et finalise tout le gros-œuvre. Deux mois sont nécessaires entre l’arrivée des conteneurs dans le Puy-de-Dôme et leur livraison sur le terrain. Viennent ensuite les finitions qui sont réalisées sur place.

Dans le Puy-de-Dôme, il fabrique des maisons conteneurs atypiques et uniques !
Deux mois de préparation et de chantier. Crédit photo : MaisoNifi / Facebook

A la livraison sur site, une grue met en place les conteneurs sur une charpente métallique. Puis les différents blocs sont fixés entre eux. Enfin, il suffit de fixer le plancher, le placo, l’isolation intérieure et le bardage en bois ou en crépi. Il faut compter environ deux mois pour les travaux de finition.

Les avantages et inconvénients d’une maison conteneur

Le site démarche urbanisme nous explique en détail les avantages, mais également les quelques inconvénients de ces maisons originales. Côté avantage, c’est d’abord le prix puisqu’une maison conteneur revient à 400€ / m² environ. Il est donc possible d’obtenir une surface importante à moindre coût. Les conteneurs sont des produits qui ne sont plus utilisés pour leur fonction originelle, c’est donc une construction écologique. Et faite avec des produits recyclables !

À LIRE AUSSI :
Un vieux bus de foire transformé en une magnifique Tiny House
Dans le Puy-de-Dôme, il fabrique des maisons conteneurs atypiques et uniques !
Des maisons modulables. Crédit photo : MaisoNifi / Facebook

La mise en place peut se faire très rapidement et l’étanchéité des conteneurs n’est plus à prouver. Leurs structures résisteront contre vents et marées, c’est bien là le but du transport en conteneur au départ. Enfin, les maisons conteneurs sont modulables, extensibles, empilables… Un jeu de Lego grandeur nature en quelques sortes !

Et les inconvénients alors ?

Les inconvénients ne sont pas nombreux mais ils existent. Le principal étant la dimension intérieure de chaque pièce… Car en comptant l’isolation intérieure nécessaire, vous réduisez l’espace. Il est impossible de faire l’impasse sur l’isolation, n’oublions pas que les conteneurs en métal sont étanches, mais non isolés.

Et le second est à imaginer avant même la conception ! On ne déplace pas un conteneur comme un parpaing ou une plaque de placoplâtre ! Il faudra donc chaque fois inclure le coût d’engins de manutention pour moduler les espaces.

De petits problèmes passagers !

Même si Nicolas Brenoit explique que, “pour le même prix, on peut avoir une maison plus grande ou avec des prestations plus haut de gamme que dans une maison traditionnelle”. Il avoue aussi devoir faire face à la pénurie de matériaux existante dans le BTP en ce moment.

C’est aussi la raison pour laquelle l’entreprise MaisoNifi qui n’est encore qu’une petite structure, sélectionne les projets qui lui semblent les plus atypiques… Il ne veut pas créer des maisons conteneurs à la chaîne, mais proposer à chaque futur propriétaire, un endroit UNIQUE !

Plus d’info :

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page