Auto / Moto

Tesla : des chercheurs ont berné l’Autopilot sur la limitation de vitesse avec un simple ruban adhésif…

Des chercheurs de McAfee ont juste modifié l’affichage d’un panneau de limitation de vitesse pour faire foncer les voitures Tesla à 140 km/h !

Les voitures de Tesla ne sont pas seulement électriques, elles sont aussi autonomes même si la technologie de pilotage automatique développée par le constructeur n’est pas encore tout à fait au point. Ses experts continuent de travailler d’arrache-pied pour l’améliorer et la perfectionner. Pour l’heure, l’Autopilot Tesla présente encore des failles, comme en témoigne une récente expérience menée par des spécialistes en sécurité de McAfee.

Ces derniers sont parvenus à tromper très facilement le système de pilotage automatique des Tesla Model S et X. Pour ce faire, ils ont tout simplement modifié l’affichage d’un panneau de limitation de vitesse. Les chercheurs ont utilisé un peu de ruban adhésif pour changer l’inscription sur le panneau de manière à ce qu’il affiche 85 mph (environ 140 km/h) au lieu des 35 mph normalement autorisés (environ 50 km/h). Résultat, l’Autopilot a pris l’indication au pied de la lettre et les voitures ont allégrement dépassé la limitation de vitesse autorisée en roulant à 140 km/h.

A LIRE AUSSI :
LightYear One : Un premier prototype pour la voiture électrique dont l’énergie provient du soleil

Cette expérience montre à quel point l’interprétation que l’Autopilot Tesla a de l’environnement qui l’entoure reste encore limitée. La facilité avec laquelle le pilote automatique a été trompé démontre que la technologie ne sait pas encore faire preuve de logique, ce qui n’est pas sans risque. Face à ces conclusions, les chercheurs de McAfee n’ont pas perdu de temps pour en informer Tesla. Le constructeur a indiqué prendre les résultats de cette étude très au sérieux et que ses experts allaient se pencher sur la résolution du problème.

Pour ce qui est des spécialistes de McAfee, ces derniers ont beaucoup insisté sur le fait que l’objectif de leur expérience n’est pas de dénigrer la technologie mise au point par Tesla. Au contraire, le but est d’aider le constructeur à l’améliorer en trouvant les failles potentielles.

« McAfee Advanced Threat Research a un objectif spécifique : identifier et éclairer un large spectre de menaces dans le paysage complexe d’aujourd’hui. » a indiqué la société. « Avec ce type de piratage, l’étude de la manière dont les véritables pirates pourraient cibler et échapper à l’intelligence artificielle, nous avons une occasion incroyable d’influencer la prise de conscience, la compréhension et le développement de technologies plus sûres avant qu’elle ne soit mises en œuvre d’une manière qui ait une réelle valeur pour les pirates. »

Il reste à voir si Tesla parviendra à corriger le tir pour ses prochaines générations de voitures. Cela dit, ce sont tous les acteurs de la conduite autonome qui devront se pencher sur ce problème.

Photo de couverture Maxi Saez / Shutterstock

Via
bloomberg.com
Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer