Comme je vous l’avais annoncé dans mes choix de films pour la semaine, je suis allé voir American Assassin de Michael Cuesta et j’en suis sortie toute retournée… Je ne m’attendais pas à un si “bon film” en m’installant sur mon fauteuil rouge, mon thé fumant à la main 🙂

Le film débute par un beau moment en amoureux entre Katrina et Mitch (Dylan O’Brien), une jolie demande en mariage sur une plage d’Ibiza, et alors qu’il part chercher de quoi fêter leur bonheur, des terroristes débarquent sur la plage et tirent à la volée, sans critère si ce n’est que celui de TUER ! Katrina tombe sous les balles des barbares, sous les yeux horrifiés de Mitch. Quelques mois plus tard Mitch s’est radicalisé et s’apprête à partir en Libye à la recherche du commanditaire de l’attentat qui lui a enlevé sa femme. Il infiltre les réseaux djihadistes sans se douter que lui-même est filé par la CIA !

Je vous rappelle le Synopis et vous donne mon avis juste après : Nouvelle recrue d’une équipe d’élite officiant pour le contre-espionnage américain, Mitch Rapp va suivre un rude entraînement mené par Stan Hurley, formateur légendaire de la CIA. Face à une vague d’attaques terroristes sans précédent à travers le monde, les deux hommes vont devoir s’attaquer à Ghost, un individu aussi dangereux qu’insaisissable, ayant pour intention de déclencher une guerre nucléaire.

En suivant Mitch dans son combat, la CIA le récupère pour le sauver et le confie à Stan (Michael Keaton) formateur légendaire de la CIA. Ainsi, Mitch va essayer de mener son combat en toute légalité couvert par l’organisation fédérale. S’en suivront une série de rebondissements que l’on attend pas forcément ! Mais vous n’en saurez pas plus !

 

Mon avis sur le film : Je m’attendais à un film très voire trop violent et je me suis retrouvée scotchée sur mon siège par cette histoire haletante. Comme on le sait, le terrorisme frappe n’importe où, n’importe quand et personne n’est vraiment à l’abri de ce fléau qui nous mine. Alors ce film nous pousse à nous questionner sur la manière de le combattre, poussé en l’occurrence par un fort sentiment de vengeance. On se rend compte aussi que perdre un proche dans ses conditions peut amener le “survivant” à des réactions extrêmes. Comme si sa propre vie n’avait plus d’importance ou plutôt n’avait pas l’importance de la vie du proche prise de force par ces terroristes. Je ne suis en revanche que peu convaincue du rôle d’organisation comme la CIA, peu probable que ces personnes psychologiquement atteintes soient recrutées pour des opérations de cette envergure.

Chronique Ciné : American Assassin de Michael Cuesta
Pour terminer, j'ai passé un bon moment, sursauté quelques fois aussi et assisté à de nombreuses morts violentes mais sans jamais que ce film ne nous mène dans l'horreur ou le pathos. Une petite séance de torture tout de même qui m'a fait fermer les yeux ! Une mise en scène très réussie et la découverte d'acteurs au jeu parfait. J'ai finalement passé un bon moment avec ce film que j'allais voir par curiosité.
5.0Haletant
Note des lecteurs: (0 Vote)
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1
Partagez