Chronique Ciné : Le labyrinthe remède mortel de Wes Ball | NeozOne

Cette semaine, nous sommes allés voir le dernier volet de la trilogie débutée en 2014 : Le Labyrinthe. Le premier volet sorti en 2014 nous contait l’histoire de Thomas, pris au piège avec d’autres garçons d’un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit.

Dans le second volet sorti un an après, Thomas et ses amis découvrent le monde apocalyptique qui existe à l’extérieur du Labyrinthe. Il aura fallu attendre trois années pour enfin connaître la suite (et la fin) de cette histoire mêlant aventure, action et science-fiction. Voyons donc ce que nous avons pensé de cette dernière épopée labyrinthique !

Bande Annonce Le labyrinthe : le remède mortel :

Synopsis :

Thomas et les Blocards n’ont plus le choix, ils doivent remplir une ultime mission qui sera sans doute la plus périlleuse de toutes. En effet, ils devront entrer dans la Dernière Ville, lieu légendaire et tortueux, contrôlé par l’organisation WICKED. Une ville qui pourrait bien être encore plus redoutable que le Labyrinthe. S’ils veulent enfin obtenir les réponses qui les hantent depuis tant de temps, ils devront coûte que coûte en sortir vivant ! Sinon ils n’auront jamais les réponses tant recherchées depuis leur réveil au beau milieu du Labyrinthe.

Secrets de Tournage :

Le film est sorti avec plus d’un de retard, il était initialement prévu pour le 17 février 2017 mais le très grave accident de Dylan O’Brien qui a été percuté par une voiture lors du tournage. Il souffrit de multiples fractures qui l’ont immobilisé de longs mois. Pour la production il était impensable de sortir le film alors que Dylan n’était pas rétabli. Ils ont donc attendu que leur acteur fétiche soit en pleine forme pour sortir le film en salles. Coup de chapeau à la production qui a privilégié la santé de l’un de ses acteurs à la sortie d’un film pourtant à gros budget.

Saluons également la pugnacité de Wes Ball le réalisateur des trois opus qui a résisté à la société de production. Celle-ci voulait que le dernier film soit scindé en deux volets. Wes Ball a signifié que cette série n’était pas une saga mais un seul et même long film et qu’il ne pouvait y avoir autre chose qu’un début, un milieu et une fin. Il n’y aura donc pas de quatrième volet de cette longue épopée.

L-r, Katherine McNamara, Nathalie Emmanuel, Jacob Lofland, Thomas Brodie-Sangster, Dylan O’Brien, Rosa Salazar, and Dexter Darden star in Twentieth Century Fox’s « Maze Runner: The Death Cure. »

Notre Avis sur le Film :

Chronique Ciné Le Labyrinthe : Le remède Mortel de Wes Ball
Ce dernier volet est bien dans la lignée des deux précédents, à la différence près qu'il s'essouffle un peu. Quelques scènes d'action viennent relever le niveau du scénario qui se révèle un peu longuet. Une grosse déception cependant vis à vis des acteurs ! Décidément nous avons trouvé encore une fois que leur pseudo amitié était vraiment surjouée. Ils n'ont pas réussi à nous convaincre qu'ils pouvaient aussi être amis à la ville. Ils sont acteurs et côté sentiments avouons qu'il y a de meilleures performances dans les jeux d'acteurs. Aucune empathie, aucune émotion, difficile d'y croire et c'est vraiment dommage. Ce film haletant au demeurant aurait pu l'être encore plus si les acteurs avaient renvoyé une image de vrais amis. Le dénouement tant attendu ne laisse finalement que peu de surprises. A noter tout de même que ce film vu avec un jeune adulte fan de ce genre de film ne lui a pas laissé la même impression qu'à deux adultes de plus de quarante ans 🙂 A croire que ce genre de film est destiné à un public fan de Divergente, Hunger Games et autres films du genre avec des scenari plutôt plats et sans surprise mais qui mêlent action et effets spéciaux. Comme quoi l'interprétation et le ressenti sont vraiment différents suivant l'âge du spectateur. Un film pour des ados où jouent des ados, finalement tout est normal 🙂
3.5Sympa mais pas extraordinaire
Note des lecteurs: (0 Vote)
7 Partages
Enregistrer
Partagez
+1
Tweetez
Partagez