Chronique Ciné : Taxi 5 de Franck Gastambide

C’est avec quelques doutes que nous sommes allés voir le dernier né de la série des Taxi. Nous vous l’avions annoncé dans l’une de nos bande annonces . Ce dernier volet, toujours produit par Luc Besson ne reprend quasiment aucun acteur des quatre opus précédents dont Bernard Farcy et Edouard Montoute, mais EXIT les Samy Naceri, Frédéric Diefenthal ou encore Marion Cotillard qui ont porté ce film où l’on sait.

Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre au vu du synopsis, avec la peur que ce soit peut-être “Le Taxi de Trop” ! Déjà pour Taxi 4, nous avions estimé qu’il était en dessous des trois premiers, mais c’était drôle, pertinent même si parfois très potache, et il restait dans la lignée des trois autres. Pour cette suite réalisée et jouée par Franck Gastambide, voici notre avis très très mitigé.

Bande annonce Taxi 5 :

Synopsis Taxi 5 :

Sylvain Marot, super flic parisien et pilote d’exception, est muté suite à un mauvais comportement à la Police Municipale de Marseille. L’ex-commissaire Gibert, devenu Maire de Marseille est au plus bas dans les sondages, va alors lui confier la mission de stopper le redoutable « Gang des Italiens », qui écume des bijouteries à l’aide de puissantes Ferrari. Mais pour y parvenir, Marot devra collaborer avec le petit-neveu du célèbre Daniel, le pire chauffeur VTC de Marseille, mais Eddy Maklouf est LE  seul à pouvoir récupérer le légendaire TAXI blanc.

Notre avis sur le film Taxi 5 :

Note du film

FLOP !

Bon et bien nous sommes déçus ! Certains ont aimé, d'autres n'ont pas aimé et nous nous classons dans la deuxième catégorie ! Gastambide et Bentallah sont drôles certes mais où est passé le côté étourdi d’Émilien, le côté charmeur de Daniel et l'humour qui avait réuni ces deux-là dans quatre films tout de même... Les blagues sont toujours plus énormes, toujours plus démentes mais on ne rit plus d'aussi bon coeur. Ce qui nous a le plus gêné ce sont les retours aux précédents épisodes comme pour rappeler aux spectateurs qu'il y a eu avant... Ainsi les hurlements du nouveau maire de Marseille et son "alerte générale" horripile plus qu'ils ne sont drôles. Un nouveau héros se retrouve dans une poubelle comme Diefenthal dans l'un des précédents. Et ces carambolages et empilements de voitures qui ne collent pas avec cette histoire-là. Il y a du rythme sans problème dans ce film mais il ne sert pas à captiver le spectateur, juste à maintenir une action sans saveur. Même la taxi n'est plus le même, Exit la 406 que l'on nous promet pourtant de retrouver ! Et non ce n'est pas la voiture de Daniel, mais une autre semblable (ou pas !) Notons la présence (ou le passage) du rappeur Soprano en chauffeur VTC... Il est là parce qu'il est marseillais mais son rôle n'a pas grand intérêt. Bref vous l'aurez compris, on ne pense pas que Taxi 5 renflouera les caisses d'Europa Corp déjà bien vidées avec le bide de Valérian en 2017. Besson se meurt, Besson n'est plus ce qu'il était.... Nous sommes très déçus de ce film. Quatre personnes ont vu ce film (ados, adultes, fan absolu) et le verdict est sans appel : par pitié pas de Taxi 6 ou alors en revenant à la recette initiale 🙂

User Rating: Be the first one !
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page