Cryptomonnaie

Binance met en garde contre une arnaque aux cryptomonnaies en cours

Une fraude par SMS est en cours sur la plateforme d'échange de cryptomonnaies, Binance... On vous explique comment ne pas vous faire piéger !

Attention arnaque en cours… C’est le message que le patron de Binance a publié sur son compte Twitter. Si vous détenez des cryptomonnaies sur cette plateforme d’échange de cryptomonnaies, soyez vigilants. Les arnaques de style phishing se multiplient et à l’évidence, le boom des cryptomonnaies intéresse les hackers. Dans l’absolu, que ce soit dans les cryptoactifs, les banques, les assurances ou tout autre secteur, ne transmettez jamais quoi que ce soit par mail ou SMS. L’arnaque concernant Binance semble être la réception d’un SMS qui vous indique que votre transfert est en cours d’annulation. Il ne faut surtout pas répondre, et on vous explique pourquoi.

Comment se présente l’arnaque Binance ?

Vous recevez donc un simple SMS qui vous indique qu’une annulation de transfert est en cours. Si vous n’avez effectué aucune opération, il est facile de ne pas y répondre. Mais dans le cas inverse, il est facile de se faire prendre. Dans ce SMS se trouve un lien qui ressemble effectivement à un vrai lien Binance. Vous pouvez lire la phrase suivante : “[Binance] Un retrait a été demandé depuis une adresse IP inconnue. Si ce n’était pas vous, suivez les étapes ici : cancel5648970-binance-com.web.app”. Ce lien mène vers un site de phishing qui vous demandera vos identifiants Binance, et c’est là que les ennuis commencent. Grâce à vos identifiants, les pirates vont évidemment pouvoir se servir sur votre compte !

Binance met en garde !

Le patron de Binance explique que son entreprise n’envoie JAMAIS de SMS pour ce genre de choses. Les seuls SMS qu’ils envoient sont des codes de connexion à usage unique, ceux dont vous avez besoin pour confirmer votre identité ou votre connexion. Le lien envoyé comporte des erreurs, difficiles à détecter pour celui qui le reçoit. Aucun site Binance ne se termine par « .web.app ».

Craig Wright s'est autoproclamé inventeur du bitcoin... En gagnant son dernier procès, il estime que la Cour de Justice lui reconnaît la paternité de la cryptomonnaie !
Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / yuRomanovich

Que faire si vous le recevez ?

La première chose à faire est de ne pas répondre évidemment, et de le signaler comme SPAM. Ensuite, connectez-vous véritablement à votre compte Binance et vérifier par vous-mêmes que vos opérations avec votre monnaie virtuelle ne présentent pas d’annulation en cours. Pour cela, gardez l’adresse officielle du site dans vos favoris et passez toujours par ce lien. Si, malgré tout, dans la précipitation, vous avez cliqué sur le lien et fourni vos identifiants, contactez Binance dans les plus brefs délais. Mais contactez aussi votre banque pour que vos comptes soient sécurisés. Vous pouvez demander la surveillance de votre compte bancaire. Cela vous empêchera de réaliser certaines opérations comme les virements bancaires mais vous permettra de ne pas vous faire avoir.

Comment faire si vous avez été piraté ?

La première des choses à faire est de prévenir votre banque afin qu’elle bloque votre compte, oppose votre carte bancaire dans les plus brefs délais. Vous devrez dans certains cas aller déposer plainte au commissariat ou sur une pré-plainte en ligne. Votre banque devra vous rembourser dans un délai raisonnable. Certains établissements peuvent se montrer réticents, mais le système repose sur la responsabilité de l’émetteur de la carte (votre banque) et non sur le client. Pour ne pas rembourser, la banque devra prouver que vous avez commis une imprudence, et elles sont assez rares à réaliser ce genre d’opérations. Dans le cas d’une fraude bancaire déclarée, votre banque doit vous rembourser dans les 30 jours qui suivent la déclaration. Mais ce n’est pas une raison pour être imprudent !

Source
Presse-citron.netFranceconsobanque.fr

Alexandre Bonazzi

Je travaille dans une société d'études et de conseil depuis 25 ans. Passionné par les nouvelles technologies, le High-tech et la pop culture en général j'ai fondé Neozone en 1999 où je partage depuis des articles et mes humeurs. Vous pouvez m'écrire directement par mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page