Société

Arnaque : comment se protéger des fraudes à la carte bancaire ?

Les achats sur Internet sont simples et rapides, mais parfois, ils nous apportent bien des tracas... La vigilance est de mise, pour éviter les piratages !

Le secteur de la vente en ligne explose depuis ces dernières années, et avec lui, les paiements par carte bancaire. Et, évidemment, les hackers sont sur les dents pour tenter d’arracher vos données et se servir sur votre compte en banque.

Selon l’UFC Que Choisir, 1,28 milliards d’euros ont été prélevés illégalement sur les comptes des Français (+8,4 % en valeur par rapport à 2019). Cette somme énorme résulte de piratages de données, de virements émis frauduleusement ou de chèques volés. 97% des fraudes proviennent des cartes bancaires. On vous expliquer comment vous en protéger.

Vos identifiants doivent rester secrets

Si vous recevez un appel téléphonique d’un potentiel conseille bancaire, qui vous demande vos identifiants… Raccrochez, ou vérifiez auprès de votre agence avant de faire quoi que ce soit ! Votre conseiller bancaire ne vous demandera JAMAIS vos identifiants par téléphone. D’une part, car il n’en a nullement besoin, et d’autre part, parce qu’ils ne servent qu’à vous connecter sur votre application bancaire. Bien sûr, si vous contactez votre banque par téléphone, ils pourront vous être demandés, mais l’appel viendra de vous !

Aucune transmission par mail

Vous recevez parfois des mails au nom de votre banque, de votre compagnie d’électricité ou encore de la caisse d’allocations familiales; tous ces mails vous informent qu’un remboursement va avoir lieu et qu’il faut transmettre vos données bancaires. C’est évidemment une arnaque ! Comme pour les appels téléphoniques, vérifiez toujours à la source, ou sur vos comptes « eaux » ou « électricité », si un remboursement est en attente. Et dites-vous que ces entreprises, ont déjà votre compte bancaire, pour prélever vos factures… Ils peuvent donc aussi vous rembourser un trop-perçu sans vous les demander à nouveau !

Un antivirus est indispensable

Alors certes, cela vous coutera une cinquantaine d’euros chaque année, mais c’est essentiel. Préférez donc un antivirus payant à un gratuit. Les antivirus identifieront les sites internet frauduleux et vous éviteront de commander sur des sites malveillants. Méfiez-vous des prix trop alléchants, et des sites qui ne vendent qu’un seul produit… Souvent vous ne recevrez pas votre commande, mais votre argent, lui, se sera envolé.

Vérifiez la sécurité du site

Lors d’un achat sur Internet, mieux vaut privilégier les enseignes « connues ». Concernant la sécurité, il faut que l’adresse du site commence par « https : » et possède un petit cadenas, le S signifiant que le site est sécurisé. Si vous commandez sur une enseigne peu connue, vérifiez qu’elle possède bien une adresse physique dans les mentions légales… Si quelque chose vous semble étrange, n’hésitez pas à changer de site.

Scrutez vos comptes en banque

Cela vous prendra 5 minutes par jour, mais si vous commandez beaucoup sur Internet, cela vous évitera bien des ennuis. Toutes les banques proposent aujourd’hui une application pour smartphone… Vérifiez donc régulièrement  vos comptes bancaires… Au moindre prélèvement ou paiement suspect, contactez le service des fraudes de votre banque. Dans les cas de fraudes bancaires, plus on agit vite, plus on a de chance d’éviter le pire !

Modulez vos paiements en fonction du montant de votre achat

Tous les sites proposent plusieurs modes de paiement: par CB, le paylib, le virement bancaire, Paypal ou le chèque. Si les montants sont peu élevés, optez pour la carte bancaire, plus rapide. Si vous réalisez un gros achat, privilégiez le chèque ou le virement bancaire ! Cela peut paraître étrange, et vous faire perdre quelques jours sur la réception mais cela reste sécurisé. Pour un virement bancaire, la banque doit accepter le bénéficiaire, et donc vérifier qu’il est bien un vrai marchand. Pour le chèque, il est envoyé par la Poste et arrivera à destination sous quelques jours seulement.

Le paiement par Paypal pour les sites étrangers reste le moyen le plus sûr. Sachez qu’un paiement via Paypal peut vous rembourser votre achat si vous ne le recevez pas, ou s’il ne correspond pas à votre attente… Un virement bancaire, un paiement paypal ou un chèque sont des traces écrites qu’il est plus facile de contester qu’un paiement par Carte Bancaire.

Si malgré tout, vous préférez payer les gros montants par carte, vérifiez vos plafonds… Vous pourriez être bloqué sur vos futurs achat. Un chèque ou un virement n’entrent pas dans les sommes des plafonds, c’est plutôt intéressant lorsque l’on a de grosses dépenses à effectuer.

PromoMeilleure Vente n° 1
McAfee Total Protection 2024 |Exclusivité Amazon| 5 appareils |Antivirus et sécurité Internet| VPN Illimité | 12 mois + 3 | Téléchargement|
  • EXCLUSIVITÉ AMAZON : profitez de 3 mois d'abonnement supplémentaires gratuits sur votre abonnement annuel, pour un total de 15 mois.

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page