Environnement

Biocycle : redistribution, sensibilisation et transformation des invendus alimentaires

Revaloriser les invendus alimentaires des professionnels de l'alimentation ! C'est la mission que s'est donné Biocycle en transformant ces invendus...

On ne voudrait pas plomber l’ambiance mais souvent les fêtes de fin d’années et les repas gargantuesques qui vont avec sont synonymes d’un monumental gaspillage alimentaire qui vient s’ajouter aux tonnes de denrées jetées dans l’année !

L’anti-gaspillage alimentaire est devenu en quelques années, le cheval de bataille de nombreuses associations et sites internet. Biocycle s’engage depuis 2014 pour lutter contre ce gaspillage alimentaire en mettant en valeur des produits gaspillés. En France ce sont 58 repas chaque année qui sont jetés par chaque français et un fruit ou légume sur deux termine dans la poubelle ! Découvrez les actions de Biocycle pour contrer le gaspillage alimentaire.

A LIRE AUSSI :
MDI : Airpod 2.0, la voiture qui roule à l'air comprimé !

Biocycle se concentre sur les invendus alimentaires pour les récupérer, les transformer et les redistribuer de manière équitable et responsable. Pour se faire, ils récupèrent les invendus auprès des professionnels de l’alimentation (restaurants, commerces de bouche) et les revalorisent ou les transforment.

Biocycle œuvre selon quatre principes :

  • Le relais solidaire qui est un service de collecte des dons des professionnels. Ces dons sont ensuite redistribués localement aux personnes dans le besoin. Les collectes sont réalisées à vélo triporteur pour une action écologique simultanée. Biocycle prend également en charge la partie administrative (défiscalisation) pour les professionnels.
  • L’organisation de concours de cuisine à base d’invendus alimentaires, des ateliers de teinture naturelle, le brassage de la bière à partir de pain rassis, des ateliers compostage et de nombreux événements qui permettent de sensibiliser à l’anti-gaspillage alimentaire.
  • Des conseils et des accompagnements pour les professionnels pour qu’ils parviennent à réduire ce gaspillage alimentaire et valorisent leurs invendus au lieu de les destiner à la poubelle.
  • La création d’une base de recettes à réaliser avec des invendus alimentaires : jus ou soupes à partir de légumes moches, ou encore desserts à base de pain perdu…

Rappelons que depuis peu, les invendus alimentaires des grandes surfaces, des commerces de proximité ou des professionnels de la restauration doivent être confiés à des associations. Cette loi a permis de voir les dons de denrées alimentaires augmenter de 10% ! Il y a sans doute encore des efforts à faire mais les applications anti-gaspillage (TooGoodTooGo) commencent à devenir un automatisme pour certains et c’est plutôt une bonne nouvelle !

Source
biocycle.fr
Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer