Biotechnologie : deux étudiantes transforment le plastique en matériau biodégradable

La solution au recyclage des plastiques qui polluent nos océans viendra peut-être de Miranda Wang et Jeanny Yao. En effet, ces deux jeunes étudiantes de 25 ans semblent avoir mis au point un procédé capable de transformer le plastique en matériau biodégradable.

Le recyclage du plastique est au cœur des préoccupations de nombreux scientifiques. Deux jeunes étudiante de 25 ans pourraient avoir découvert un processus qui permet de transformer le plastique en matériau biodégradable. Si ce procédé fait ses preuves, l’entreprise Biocellection de Miranda Wang et Jeanny Yao, pourrait révolutionner le processus de transformation.

Elles apporteraient enfin une solution à ce plastique pollueur. Grâce à cette découverte, elles promettent de transformer 17 tonnes de déchets plastiques en 6 tonnes de produits chimiques précieux en 3 mois. Le plastique est fait de longues chaînes chimiques difficilement « cassables ». Les deux chercheuses ont mis au point un procédé qui permet de casser ces chaînes et de pouvoir les recycler.

Seulement 9% des plastiques sont réellement recyclés. Le reste va dans des décharges et des incinérateurs où il est brûlé pour produire de l’énergie dont la majeure partie est émise sous forme de CO2 dans l’atmosphère. Au rythme actuel de recyclage des déchets plastiques, il est prévu qu’il y aura plus de plastique que de poisson dans nos océans d’ici 2050.

Le plastique est constitué de chaînes chimiques de polymères très longs. Ces chaînes ne sont pas biodégradables en leur état d’origine. Les deux étudiantes pensent avoir identifié un catalyseur qui coupe ces chaînes polymères et déclenche une réaction chimique. Une fois le polymère brisé en moins de 10 atomes de carbone, elle ajoute de l’oxygène qui forment des sortes d’acides organiques qui eux, peuvent être collectés. Ils peuvent ensuite être récoltés, purifiés et utilisés pour fabriquer de nouveaux produits.

Grâce aux catalyseurs, elle modifie le mécanisme des fonctions “vitales” des chaînes polymères et peut ainsi créer de nouveaux produits qui ne sont pas issus des dérivés du pétrole. A force de chercher, les scientifiques finiront bien par trouver une solution à ce plastique qui pollue tant nos océans

À LIRE AUSSI :  Nous pourrons bientôt chauffer nos maisons en utilisant des déchets plastiques
Crédit photo : biocellection.com
Biotechnologie : deux étudiantes transforment le plastique en matériau biodégradable
Biotechnologie : deux étudiantes transforment le plastique en matériau biodégradable

Si cette technique imaginée par ces étudiantes était validée par les industriels, ce sont donc des tonnes et des tonnes de déchets plastiques qui pourraient se voir recyclés et réutilisés.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page