Innovation

Colombie : ils recyclent les déchets plastiques pour construire des maisons pour sans-abris

Comme de nombreuses villes d'Amérique Latine, Bogota est polluée par le plastique. Deux jeunes entrepreneurs ont décidé de transformer ces déchets en brique de construction.

Une nouvelle initiative pour recycler ces satanés déchets plastiques qui empoisonnent nos océans ! Cette fois-ci, c’est à Bogota, en Colombie que nous mène notre quête d’initiative pour lutter contre le plastique.

Deux jeunes colombiens, soucieux de l’état de leur pays ont décidé de recycler ces déchets en matériau de construction. Bogota, ce sont 10 millions d’habitants qui rejettent environ 650 tonnes de plastique chaque JOUR ! Impossible de tout recycler, ni même de tout ramasser, mais Conceptos Plasticos apporte sa pierre à l’édifice géant du recyclage plastique. Et en plus, ils permettent à des familles de se nourrir et de se loger. Présentation.

Les “recicladores” de Bogota :

A Bogota, comme dans de nombreuses villes de Colombie, la pauvreté est très présente. Les gens sans emploi collectent les déchets dans les rues pour les revendre dans des points de collecte. Conceptos Plasticos a mis au point un procédé tenu secret qui permet de transformer le plastique en brique de construction. Les recycleurs apportent leur récolte quotidienne à l’usine contre quelques pesos. Ces quelques pesos leur permettent de faire vivre leur famille et ils oeuvrent pour la dépollution de leur pays.

La transformation du plastique :

Une fois les matières plastiques récupérées, celles-ci sont mélangées à une solution tenue secrète puis fondus à 240°C. Conceptos Plasticos affirme que la solution utilisée est à base de produits naturels. Une fois fondu, le plastique se transforme en briques de construction. Elles peuvent ensuite servir de poutres ou d’encadrements de fenêtres. Ce matériau réduit les coûts de construction de 30% environ. Pour réaliser une maison de 21 m², il faut collecter 4 tonnes de déchets plastiques. Tous les déchets peuvent être utilisés : bouteilles, entourage de téléviseur et même les paquets de chips.

Crédit photo : conceptosplasticos.com
Colombie : ils recyclent les déchets plastiques pour construire des maisons pour sans-abris
Colombie : ils recyclent les déchets plastiques pour construire des maisons pour sans-abris

Un nouvel objectif :

Conceptos Plasticos, soutenu par l’Unicef vient d’installer une usine de même genre à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Cette usine construira 500 salles de classes pour scolariser 25 000 enfants d’ici la fin de l’année 2022. Toutes les initiatives finiront peut-être par endiguer cette pollution qui abîme tant la Planète… Il faudra des décennies pour y parvenir mais ce genre d’initiative mérite le respect !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page