Environnement

Connaissez-vous Eunice Newton Foote, la femme (oubliée) qui a découvert l’effet de serre ?

Les premiers travaux qui ont permis de découvrir et comprendre le phénomène d’effet de serre ne sont pas seulement une affaire d’hommes. En 1856, une chercheuse du nom d’Eunice Foote était parvenue à démontrer que le CO2 est capable de piéger la chaleur.

Si l’effet de serre est aujourd’hui sur toutes les lèvres, il aura fallu le travail de plusieurs chercheurs s’étalant sur presque 200 ans pour découvrir et comprendre le phénomène. Parmi ceux qui ont fait des découvertes significatives, on peut citer le mathématicien français Joseph Fourier en 1827 ou encore l’ingénieur britannique Guy Stewart Callendar en 1938.

Oui, mais saviez-vous que la première personne à avoir vraiment compris le phénomène est une femme ? Une scientifique américaine du nom d’Eunice Foote. En 1856, cette dernière, bien que chercheur amateur, fut la première à mener des expériences pour démontrer concrètement l’existence de l’effet de serre.

A LIRE AUSSI :
L'application Story Enjoy "raconte l'histoire du soir" aux enfants. Mauvaise idée ? Pas si sûr, et on vous explique pourquoi

Pourtant, ce n’est qu’en 2011 que les scientifiques ont entendu parler d’elle. Ray Sorensen, géologue à la retraite, était tombé par le plus grand des hasards sur des travaux de la chercheuse. Eunice Foote y décrivait en détail les expériences qu’elle avait menées pour prouver que le CO2 piège le rayonnement infrarouge. Elle a tout simplement placé au soleil des bocaux en verre qui contiennent chacun un gaz différent. Foote a ensuite mesuré la température de chaque bocal, ce qui lui a permis de noter que ceux contenant du CO2 étaient les plus chauds et qu’ils avaient donc absorbé le plus de chaleur.

Photo de  trgrowth / Shutterstock
Connaissez-vous Eunice Newton Foote, la femme (oubliée) qui a découvert l’effet de serre ?
Connaissez-vous Eunice Newton Foote, la femme (oubliée) qui a découvert l’effet de serre ?

Eunice Foote en avait alors conclu que c’était exactement ce qui devait se produire avec la Terre. Elle avait ensuite suggéré que c’est ce qui expliquerait les différents niveaux de température qui se sont succédés sur notre planète au cours de son évolution.

Des découvertes révolutionnaires

Pour Ray Sorensen et ses collègues, les découvertes d’Eunice Foote étaient vraiment révolutionnaires à l’époque et il est tout de même curieux que personne n’en ait jamais entendu parler jusqu’à ce jour. Surtout que Foote n’était pas une personnalité anonyme : activiste politique, elle était diplômée d’une des rares écoles où les jeunes filles pouvaient apprendre la science. Mais alors pourquoi ses travaux n’ont jamais été reconnus ?

John Perlin, physicien et historien des sciences à UC Santa Barbara, avance que les découvertes réalisées par d’Eunice Foote avaient été éclipsées par celles de John Tyndall, chercheur irlandais qui est considéré comme l’une des figures clés de l’histoire de la science et du climat. Ce dernier avait publié ses travaux sur le gaz et la chaleur peu de temps après les découvertes de Foote.

Heureusement, depuis 2011, Eunice Foote a enfin droit à la reconnaissance qu’elle mérite. Il y a deux ans, en mai 2018, une toute première conférence avait été organisée pour rendre hommage à ses travaux. Cette année, ses recherches ont été publiquement présentées et reconnues par l’American Association for the Advancement of Science (AAAS). Comme quoi, mieux vaut tard que jamais !

Source
thenextweb.com
Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer