Environnement

Comment réduire son empreinte écologique même pendant les vacances ?

Le temps des vacances est arrivé ! Mais ce n'est pas une raison pour oublier toutes les bonnes habitudes écologiques acquises tout au long de l'année !

Réduire son empreinte écologique est devenu une évidence pour bon nombre d’entre nous ! Et si, toute l’année, nous tendons à prendre des habitudes écologiques, que deviennent ces habitudes en vacances ? Lorsque nous n’avons plus notre composteur à portée de main, que nous sommes obligés d’acheter ce qui se trouve sur place…

Pourtant il est toujours possible de continuer à réduire son empreinte écologique, même pendant ses vacances. La pandémie semble avoir encouragé les Français à agir de manière plus responsable envers la Nature et c’est plutôt une excellente nouvelle… Voici quelques conseils pour réduire votre empreinte écologique cet été !

Avant de partir

Quelques gestes simples vous permettront de réduire votre empreinte écologique durant votre absence. A commencer par débrancher tous vos appareils électriques, qui, évidemment ne serviront à rien pendant votre absence… Si vous le pouvez, coupez carrément votre compteur… Sinon il vous suffira de ne laisser brancher que le congélateur… Débranchez tout le reste, y compris la box internet, les multiprises et autres appareils branchés…. Economie sur votre facture et pour la Planète ! Pensez également à dégivrer votre réfrigérateur avant de partir…. Un demi-centimètre de givre augmente la consommation de votre appareil de 30% en moyenne !

Imaginer ses vacances « écolos »

Inutile de partir à des milliers de kilomètres en avion pour passer de superbes vacances… La France regorge de merveilleux paysages que nous avions passés en revue il y a peu ! Les vacances et loisirs seraient responsables de 5% des gaz à effet de serre dans le monde et 10% en France.

Un "phénomène" a tué trois fois plus de personnes que la Covid-19 en 2020, mais nous en parlons beaucoup moins…

Pour cela vous pouvez réserver un hôtel responsable, il y en a de plus en plus et vous pouvez les trouver sur Vaovert par exemple ! Ces lieux de villégiatures répertorient 90 critères en 5 catégories… Habitat, énergie, gastronomie, partage, recyclage. Libre à vous de tabler sur la catégorie qui vous semble essentiel… Certains préfèreront un habitat écologique, quand d’autres se tourneront plus vers le partage ! Une autre évidence, celle de privilégier les voyages en train au lieu de ceux en avion… Les transports aériens sont responsables de 20% des émissions de carbone mondiales ! Cela fait réfléchir non ?

Et si vous partez en voiture ?

Vous pouvez opter pour le covoiturage ou si cela n’est pas possible adapter une conduite écologique ! Cela passe par une réduction de votre vitesse à 110 km/h sur autoroute, même si elle est limitée à 130 km/h… Mais également par le bannissement de la climatisation et donc un départ au petit matin pour éviter les fortes chaleurs…. Et enfin un parfait entretien de votre véhicule tout au long de l’année. Une voiture entretenue vous permettra d’économiser 10% de volume de carburant !

Une fois sur place on garde les bonnes habitudes !

Vous voilà arrivés au camping ou dans votre villa grand luxe ! Ne changez pas les habitudes prises pendant l’année. Continuez donc à trier vos déchets, débrancher vos chargeurs, oubliez la climatisation, et roulez à vélo dès que cela est possible… A pied ça marche aussi !

Vacances : comment occuper les enfants pendant les longs trajets en voiture ?
Comment réduire son empreinte écologique même pendant les vacances ?
Crédit photo : Shutterstock / Gooze

Enfin, si vous élisez domicile en bord de mer, pensez à consommer local : poissons, huîtres fraîches, légumes et fruits de la région… Vous éviterez les transports de produits et vous délecterez de bons produits locaux. Il en existe dans chaque région de France ! Et bien sûr, on continue à consommer de l’eau dans des gourdes réutilisables plutôt que dans des bouteilles plastiques !

Un dernier conseil peut-être ?

Le soleil semble enfin être au rendez-vous et s’il valait mieux avoir un bon pull pour les deux premières semaines de juillet… Il va désormais falloir penser à la crème solaire ! Si ce n’est pas déjà fait, il va falloir choisir une crème qui préserve les océans et l’écosystème marin ! Les crèmes solaires sont de vraies plaies pour les océans… Elles laissent dans l’eau des produits chimiques qui polluent chaque jour un peu plus les océans. Et comme une évidence encore, on ne jette pas ses détritus dans la Nature et on n’écrase pas ses mégots dans le sable ! Un peu de bon sens pour des vacances écolos et réussies !

Meilleure Vente n° 1

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page