En Côtes d’Armor, on installe des nichoirs à chauves-souris pour combattre les chenilles processionnaires et les moustiques

Les chenilles processionnaires ont un ennemi naturel : les chauves-souris. Une municipalité bretonne a décidé de les faire revenir pour lutter contre la prolifération des chenilles…

Certains animaux ont très mauvaises réputations et pourtant ils sont indispensables à l’écosystème et à la régulation des nuisibles. Que ce soit par le cinéma ou les légendes les araignées et les chauves-souris font peur et pourtant dans nos régions, elles sont très utiles pour lutter contre la prolifération de moustiques, frelons ou chenilles processionnaires.

En Côtes d’Armor, la mairie a décidé de recréer des nichoirs à chauves-souris pour lutter contre l’invasion de chenilles processionnaires du pin. En détruisant peu à peu les habitats naturels de ces petits vampires, les chenilles processionnaires sont devenues quasiment invincibles, résistantes à de nombreux procédés, pourtant elles peuvent être dangereuses pour l’homme et mortelles pour les animaux domestiques !

Meilleure Vente n° 1
Maison nid pour chauves-souris 28x17x13 cm
685 Commentaires
Maison nid pour chauves-souris 28x17x13 cm
  • Nid pour chauves-souris
  • en bois de pin, réalisé et peint à la main, avec aquarelle écologique certifiée
  • En raison de la délicatesse des chauves-souris, le bois ne subit aucun traitement

Si l’on y regarde de plus près, les chenilles processionnaires se transforment en papillons nocturnes, il est donc logique que la chauve-souris, animal noctambule par excellence s’en nourrisse avant qu’ils ne puissent se reproduire. Les chauves-souris étaient beaucoup plus nombreuses il y a une trentaine d’années et fatalement nous n’entendions pas parler de chenilles processionnaires !


A lire également : BatBnB, la cabane pour chauve-souris pour lutter contre les moustiques


A Pléneuf Val André, le menuisier de la commune, Didier Delamarre, a donc fabriqué des nichoirs pour que ces chauves-souris puissent donner naissance à leurs petits (un seul bébé à chaque fois) et soient protégées. Les chauves-souris ne mangent d’ailleurs pas que les papillons, mais également les moustiques et tous les insectes avec qui nous avons maille à partir nous explique le site actu.fr.

Il existe bien sûr d’autres solutions pour lutter contre les chenilles processionnaires, à base de phéromones placées dans les pins pour les diriger vers de fausses pistes sexuelles et ne pas leur laisser le temps de se reproduire (le papillon vit 48h). Il existe également des pièges placés sur les pins qui empêchent les chenilles de descendre mais ces solutions ne sont pas suffisamment efficaces et parfois peu écologiques.

Tout comme les poules de Janzé pour détruire les frelons asiatiques, la nature nous offre avec les chauves-souris, une solution pour lutter contre les chenilles processionnaires. Les anciens le savaient bien ! Alors que les choses soient dites, les chauves-souris ne s’accrochent pas dans les cheveux, elles ne sucent pas non plus le sang, elles ont surtout très peur de vous… Même si physiquement elles sont peu avenantes, elles sont inoffensives et protègent vos jardins et vos chiens qui peuvent mourir en jouant avec les chenilles processionnaires très urticantes. Il ne vous reste plus qu’à construire un nichoir à chauves-souris et de patienter pour les voir emménager !

No products found.

Selon les informations du site  actu.fr
Photos de couverture de tony mills / Shutterstock

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page