Nos sénateurs ont réussi à faire voter un amendement interdisant le plastique en 2040 !!! Pour le retoquer et l’annuler dans la même séance… Ils sont quand même très forts !

Un proverbe africain dit : « Si tu avances, tu meurs. Si tu recules, tu meurs. Alors pourquoi reculer ? » ! Un autre proverbe bien connu de tous dit : « Reculer pour mieux sauter » ! Ces proverbes pourraient s’appliquer aux politiques actuels et à la majorité en place, quand il s’agit d’éradiquer les plastiques de notre quotidien.

Souvenez-vous, la loi sur la vaisselle jetable avait été repoussé au 1er janvier 2021 alors qu’elle était initialement prévue au 1er janvier prochain. Lors d’une assemblée au Sénat, ils ont réussi à faire voter une loi interdisant les plastiques en 2040 pour finalement l’annuler dans la même séance.


A lire également : Corail, les sneakers tissées à partir des bouteilles plastiques repêchées dans l’océan


Lors de l’examen du projet de loi sur l’économie circulaire, le Sénat a donc adopté un amendement mené par le sénateur écologiste Guillaume Gontard, interdisant l’utilisation des plastiques à usage unique dès 2040 partout en France. Une fois le texte examine, une seconde délibération est revenue sur l’amendement pour le supprimer dans la foulée.

Vidéo : Le Sénat vote l’interdiction des plastiques à usage unique pour 2040 avant de se raviser (Public Sénat)

Il faut croire que les politiques n’ont pas conscience du désastre écologique perpétré par les plastiques dans nos océans, dans des dépôts sauvages ou dans les estomacs de certaines espèces marines.  En revanche l’amendement mené par la sénatrice socialiste Sophie Taillé-Polian a bien été validé : il interdit le suremballage plastique des denrées alimentaires… Nous constatons tous les jours ce suremballage inutile et si polluant et c’est au moins une bonne chose.

Les reculades commencent à peser sur les français, les décisions concernant l’écologie sont souvent mises au rebut ou étudiées de manière bien trop superficielle… Les élections municipales approchent et il ne faudrait pas que certains voient s’envoler des municipalités potentielles, alors les députés, sénateurs et autres politiques marchent sur des œufs pour ne froisser personne…  Pour les océans qui étouffent, les poissons qui meurent et la planète qui suffoque, il faudra repasser plus tard… Et même pas en 2040, mais bien plus tard apparemment ! Inadmissible !

Photo de couverture De Jo Bouroch / Shutterstock