Environnement

Save, le sweat Made In France conçu à partir de déchets textiles

Trois jeunes étudiants du Val d'Oise conçoivent un sweat intemporel, unisexe et décontracté à partir de déchets textiles recyclés. 50 litres d'eau pour une pièce au lieu des 7000 pour un sweat classique... Il n'y a pas photo, c'est une super idée non ?

On ne le sait pas toujours, mais l’industrie du textile est le deuxième facteur de pollution dans le monde, après l’industrie pétrolière. Aujourd’hui, nous avons la possibilité d’acheter des vêtements de seconde main en magasin ou friperie.

Mais une jeune entreprise du Val d’Oise souhaite aller encore plus loin. Save lance « un sweat français responsable, unisexe, 100 % recyclé et solidaire, entièrement fait en France ». Ce sweat a la particularité d’être fabriqué uniquement à partir de déchets textiles. Actuellement en campagne de crowdfunding sur Ulule, le sweat rencontre un joli succès… Un joli projet mené par trois étudiants. Présentation.

La naissance de Save :

Guillaume Buisson, Grégoire Lacoste et Mathis Fouérése sont rencontrés à Medellin lors d’un échange universitaire. Partageant leur quotidien en colocation pendant 6 mois, ils se sont vite rendu compte qu’ils avaient de nombreux points communs. Et notamment celui de faire quelque chose pour la Planète ! Leur seul impératif était de concevoir un projet écologique et solidaire.

C’est ainsi que Save a vu le jour, deux sweats intemporels et unisexe (gris chiné ou bleu marine). Ils se veulent décontractés, confortables et intemporels. Le textile utilisé pour la fabrication provient de déchets de l’industrie mondiale du textile. Une partie de ces déchets proviennent eux-mêmes de textiles issus des bouteilles en plastique.

Quel impact sur l’environnement ?

En temps normal, il faut environ 7000 litres d’eau et 250 grammes de produits chimiques pour réaliser un pull en coton. Ce même sweat parcourt des milliers de kilomètres en avion, aggravant ainsi l’empreinte carbone dans l’atmosphère. Save utilise 50 litres d’eau par pièce et aucun produit chimique. Quant à la distance, c’est 635 kilomètres, précisément la distance entre les deux usines de production situées en France. La matière première vient de la Somme (Malterre Industrie) et le sweat prend forme à Saint-Etienne (Ithac).

Combien coûte-t-il ?

Le sweat est disponible en précommande au prix de 65€ avec deux coloris au choix. Les premières livraisons sont prévues au mois d’Avril 2020… Parfait pour cet été !

En achetant un sweat Save, vous serez solidaires de l’association « Grandir Ensemble » puisque 5% des bénéfices lui seront reversés. Un sweat acheté c’est un mois de scolarité pour un enfant des quartiers de Medellin en Colombie… Dépêchez-vous, la campagne se termine le 7 mars !

 


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
actu
Source
Page Facebook : SavesCampagne de financement participatif

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page