Environnement

Yvelines (78) : Yann Arthus-Bertrand rachète une forêt de 280 000 m² pour en faire une réserve naturelle

Le célèbre photographe français et militant écologiste va créer une réserve naturelle protégeant plus de 400 espèces au coeur de l'Île-de-France...

Lorsque l’on parle de Yann Arthus-Bertrand, c’est souvent pour ses magnifiques photos de la Terre vue du ciel ! Des clichés magnifiques que le photographe nous offre lors de ses voyages. Mais Yann Arthus-Bertrand est également le président de la fondation GoodPlanet, et un fervent militant écologiste.

C’est d’ailleurs sous cette casquette écologique que le photographe vient d’annoncer son projet pour un petit coin des Yvelines (78) en Île-de-France. Il va en effet racheter une vallée de 28 hectares près de chez lui, pour en faire une réserve naturelle. Un joli projet pour préserver ce petit coin de France, où plus de 430 espèces animales et végétales ont déjà été recensées. Présentation.

Le projet du photographe

Yann Arthus Bertrand vit aux Mesnuls, une petite ville des Yvelines, située à quelques kilomètres de Rambouillet, une région connue pour son immense forêt. Le projet du photographe est de racheter une vallée de 28 hectares, la Vallée de la Millière, pour en faire une réserve naturelle.

Pour mener à bien ce projet écologique, le photographe devra débourser la coquette somme d’1.5 millions d’euros. Mais il assure que c’est un investissement raisonnable au regard de la préservation de l’environnement.

Yann Arthus-Bertrand vit à quelques mètres de son nouveau domaine. Pendant les différents confinements, privé de voyage, il s’est rendu compte que la beauté qu’il cherchait partout dans le monde, était à sa porte.

Une forêt protégée mais ouverte à tous

Le but du photographe n’est bien sûr, pas d’en faire un lieu fermé, au contraire: la réserve naturelle sera bien entendue ouverte au public. L’occasion pour les promeneurs d’admirer environ 130 végétaux différents et près de 300 animaux. Parmi eux, 40 espèces sont en état de « quasi menace » et doivent être protégées. Des caméras ont d’ailleurs été installées par des scientifiques pour le recensement des espèces.

Pendant votre promenade, vous devriez donc pouvoir admirer des blaireaux, des chevreuils, des cerfs ou des renards roux… Quant aux végétaux, il est une espèce menacée d’extinction en Île-de-France, la Dactylorhize, une magnifique orchidée sauvage… Elle sera donc protégée dans cet endroit.

À LIRE AUSSI :
Congrès Mondial de La Nature : les satellites se mettent (un peu plus) au service des animaux

Une réserve naturelle et pédagogique

Si les projets de Yann Arthus-Bertrand se déroulent sans encombre, cette réserve naturelle devrait ouvrir au public dès 2023. Tom, le fils du photographe devrait y cultiver un potager pour ouvrir le monde à la biodiversité. Légumes et fleurs anciens devraient revenir en Yvelines… Non pas pour les vendre, mais pour les faire renaître !

En revanche, comme dans cette forêt du Vercors rachetée par une association, il sera interdit d’y chasser ou d’y cueillir des végétaux. Le photographe contactera d’ailleurs l’Office National des Forêts pour créer un embargo sur la chasse

Mais ce n’est pas tout !

Outre le côté préservation de la nature, Yann Arthus-Bertrand compte rénover les quatre maisons qui se trouvent sur le site… Non pas pour y vivre, les louer ou les revendre, mais pour en faire des lieux de conférence, des formations sur la photographie animalière et un centre de la biodiversité !

Comme on peut le voir, le photographe de 75 ans fourmille de projet pour ce petit coin de paradis vert… Mais l’argent est le nerf de la guerre. Et pour le moment, malgré les soutiens de la région Île-de-France, du conseil départemental des Yvelines, du parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse et de quelques mécènes, il lui manque encore quelques deniers pour mener à bien son projet. Un superbe projet que nous irons visiter s’il venait à voir le jour, c’est une certitude !

Meilleure Vente n° 1

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Source
Positivr.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page