Innovation

« 2 minutes et 30 secondes », une station de recharge pour les voitures électriques plus rapide qu’une station d’essence

Le fabricant chinois de voitures électriques NIO a présenté une nouvelle infrastructure d’échange de batteries qui vise à rendre ce type d’opération plus rapide et entièrement automatique. Une innovation qui mérite aujourd’hui d’être soulignée.

Le manque d’infrastructures de recharge a toujours été considéré comme l’un des principaux freins à l’adoption des véhicules électriques. D’ailleurs, même si certains pays ont déjà fait le nécessaire pour multiplier le nombre de bornes de recharge proposées aux usagers, un autre problème de taille se présente : la durée de la charge. En effet, nous devons attendre plusieurs minutes, voire des heures pour faire le plein d’électricité et avoir suffisamment d’autonomie pour répondre à ses besoins en matière de déplacement. Pour contrecarrer ce problème, les constructeurs se tournent de plus en plus vers le concept d’échange de batteries.

Une station d’échange de batteries de troisième génération

Comme son nom l’indique, ce système permet d’échanger la batterie déchargée de son véhicule contre une autre déjà pleine. Le but est bien évidemment de faire économiser du temps. Le fabricant chinois de voitures électriques NIO fait partie de ces sociétés qui misent depuis longtemps sur le concept. Justement, il a profité de l’évènement NIO Day 2022 qui s’est tenu à Hefei, dans la province de l’Anhui, en Chine, le 24 décembre dernier pour lever le voile sur sa station d’échange de batteries de troisième génération. Il s’agit d’une innovation visant à améliorer l’efficacité du remplacement des batteries.

NIO a équipé deux LiDAR et deux puces Nvidia Orin sur la station d'échange de batterie de troisième génération.
NIO a équipé deux LiDAR et deux puces Nvidia Orin sur la station d’échange de batterie de troisième génération. Crédit photo : NIO

Plus de 400 échanges par jour

Comme vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de la première solution du genre ayant été mise en œuvre par NIO. La première génération était capable de contenir cinq batteries simultanément, contre 13 pour la seconde itération. La nouvelle infrastructure annoncée le mois dernier quant à elle est en mesure d’accueillir de stocker jusqu’à 21 accumulateurs.

À LIRE AUSSI :  Cette startup offre un "6ème sens" aux voitures autonomes pour les rendre encore plus sûres

Pour l’instant, ce système semble être réservé aux voitures électriques de la firme. Il promet en tout cas une meilleure efficacité. Grâce à sa capacité élevée, la station d’échange de troisième génération procure un rendement d’environ 30 % plus élevé que son prédécesseur, portant la capacité de charge d’une seule station à 408 véhicules par jour.

La station d'échange de batteries de troisième génération utilise le module d'alimentation bidirectionnel à refroidissement liquide haute puissance HPC développé par NIO, avec une efficacité maximale de 98 % et une puissance de charge/décharge de 62,5 kW, améliorant ainsi l'efficacité de la charge/décharge des batteries, a déclaré la société.
La station d’échange de batteries de troisième génération utilise le module d’alimentation bidirectionnel à refroidissement liquide haute puissance HPC développé par NIO, avec une efficacité maximale de 98 % et une puissance de charge/décharge de 62,5 kW, améliorant ainsi l’efficacité de la charge/décharge des batteries, a déclaré la société. Crédit photo : NIO

Une disponibilité dès ce mois de mars

En termes de rapidité, la nouvelle infrastructure de NIO est 20 % plus rapide que sa station d’échange de seconde génération. En effet, elle serait en mesure d’échanger la batterie d’une voiture en seulement deux minutes et trente secondes, et ce, de façon automatique. Tout cela est rendu possible par la présence d’un LiDAR et quatre puces Nvidia Orin. Cette configuration permet au système d’afficher une puissance de calcul de 1016 TOPS. NIO compte ouvrir le premier site équipé de cette technologie en mars prochain.

Source
cnevpost.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page