Innovation

Aspyrale, l’invention d’un piège « aspirant » et innovant contre la pyrale du buis

Si vous résidez dans certaines régions de France envahies par la pyrale du buis, vous savez à quel point ces chenilles peuvent causer des dégâts. Cependant, grâce à l'inventivité d'un habitant de Mâcon, une solution mécanique et écologique nommée l'Aspyrale pourrait bien être la clé pour protéger nos buis et notre environnement.

Si vous résidez dans la petite couronne parisienne, en Alsace, en périphérie de Bordeaux, dans la vallée du Rhône, dans le Jura, en Bretagne ou dans les Pays de la Loire, vous êtes peut-être confronté à un envahisseur. Ce lépidoptère invasif et destructeur est une chenille appelée Pyrale du Buis. Cette bestiole, originaire d’Asie, a été introduite accidentellement en France par des végétaux venus d’Asie. Depuis, elle s’est adaptée à notre climat, le dérèglement climatique aidant, et se reproduit très vite. Comme son nom l’indique, elle s’attaque aux buis, des plantes très présentes dans certaines de nos régions, et ne leur laisse aucun répit. Les buis pourraient disparaître à cause de cette chenille. Pour lutter écologiquement contre ces envahisseurs, Lionel Sangouard, un Mâconnais, a probablement eu l’idée du siècle. Il a inventé l’Aspyrale, une sorte d’aspirateur à pyrales, plutôt efficace. Présentation.

L’Aspyrale, qu’est-ce que c’est ?

Cette invention, Lionel ne l’a pas créée cette année, mais il y a six ans, imaginée à l’époque à la suite d’une invasion de pyrales à buis. Cette année, les pyrales sont revenues en force dans la région Bourgogne Franche-Comté et Lionel s’est dit qu’il était peut-être temps de donner une seconde chance à son invention. Envahi par ces chenilles dévastatrices, il s’inquiète aussi des effets sur l’environnement et notamment de la disparition probable des buis, si rien n’est fait pour limiter leur prolifération. Il a donc ressorti son aspirateur à papillons, et tente désormais de trouver des investisseurs pour le produire.

Comment fonctionne l’Aspyrale ?

Certains soirs, les pyrales du buis sont tellement présentes que l’inventeur à l’impression qu’il neige ! Il branche alors son Aspyrale afin de capturer ces papillons. L’Aspyrale est un système innovant qui mesure environ 1,80 m de hauteur et se compose d’un cylindre métallique surmonté de quatre projecteurs à lumière noire, conçus pour attirer les papillons. À l’intérieur de ce dispositif, un ventilateur les aspire, les piégeant ainsi dans un filet. L’inventeur a déposé son idée à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle). « Il y a six ans, j’ai eu l’occasion de capturer cinq kilos de papillons au cours d’une seule nuit. De plus, il faut approximativement trente papillons pour totaliser un gramme », explique Lionel Sangouard dans une interview accordée au Journal de Saône-et-Loire.

Et en plus, c’est 100 % sans produit chimique !

Au-delà de son objectif de réduire les désagréments causés par les papillons, Lionel Sangouard aspire également à contribuer, à son échelle, à la préservation des buis, qui sont la proie des chenilles de la pyrale, pouvant entraîner la mort de ces arbustes. Il souligne que durant leur courte vie, une femelle papillon peut pondre jusqu’à 1 200 œufs, donnant ainsi naissance à autant de chenilles voraces, comme le mentionne le site du ministère de l’Agriculture.

Le Cydalima perspectalis est une chenille invasive.
Le Cydalima perspectalis est une chenille invasive. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Cependant, il déplore les méthodes traditionnelles telles que l’utilisation de bassines d’eau et de lessive ou encore la pulvérisation de produits chimiques néfastes pour l’environnement. Sa solution est entièrement mécanique et ne recourt à aucun produit chimique. Il a investi plus de 1 000 € pour réaliser un prototype fonctionnel et trouver des industriels qui accepteraient de le suivre dans cette nouvelle aventure. Lutter contre ce nuisible, c’est aussi préserver l’environnement et notre flore locale ! Vous pouvez contacter l’inventeur, si le projet vous intéresse sur sangooman@outlook.fr

[wpdiscuz-feedback id=”kztyixmpju” question=”Veuillez laisser un commentaire à ce sujet” opened=”0″]Que pensez-vous de ce piège contre la pyrale du buis ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez sur la bulle à droite pour publier un commentaire).[/wpdiscuz-feedback]


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Lejsl.com

9 commentaires

  1. C est formidable si cet aspirateur peut
    Réduire l invasion .je suis Partante à 100% pour l acheter , j espère que in investisseur sera intéressé .

  2. C’est une super idée. Enfin une manière propre pour irradiquer ces papillons.Je suivrai de près une éventuelle commercialisation de cette invention. Peut être un peu moins imposant ?

  3. Bonjour à tous. Je suis l’inventeur de cette machine “aspyrale” j’espère pouvoir commercialisé cette machine pour la prochaine saison car il est compliqué de trouver des organismes d’état pour valider son efficacité .comme d’habitude. Une chose est sûre c’est que je peux piégé la pyrale du buis, la pyrale du mais,la pyrale des vignes, la chenille prossetionaire ,les moustiques et les frelons asiatiques. Ainsi que d’autres nuisibles. Cet appareil ne tue en aucun cas les pollinisateur .merci de votre attention et de votre confiance

  4. Excellent. Mais c’est un dispositif tout de même assez conséquent pour un particulier.
    Quel est le rayon d’action de cet appareil?
    Si l’on possède plusieurs buis plantés à quelques dizaines de m les uns des autres, faut il plusieurs appareils ?
    Ce dispositif ne me semble guère utilisable que pour de grandes quantités de buis, par exemple des haies de jardins publics.

  5. Je ne pense pas que ce système soit selectif, il doit détruire tous les insectes volants nocturnes, et, peut être aussi les chauves souris.

  6. Peut-être pour développer cette invention, dirigez vous sur les responsables de grands châteaux dont les jardins sont pourvus de buis. Dirigez-vous sur Versailles ! Il y aura j’espère une écoute et aide financière pour valider votre invention et son financement!

  7. Les papillons adultes auront au moins pour une partie déjà pondu sur les buis pour préparer la génération suivante lorsque vous les aurez attrapé. Bref cela est une bonne idée pour faire chuter le nombre de papillons mais guère pour contrer leur reproduction. Cdlt.

  8. Je tiens à répondre aux questions ainsi qu’aux attentes des défenseurs de la nature. L’ aspyrale ne captures aucune chauves-souris car je suis situé sur un site protégé pour elles. Les viaducs de la rcea qui les héberges depuis plusieurs années .avantage de cet appareil il est capable de protéger 2 hectares de culture. Avantage supplémentaire les oiseaux régale des insectes récupérer dans les mailles du filet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page