Innovation

Au Kenya, un jeune garçon de 9 ans a inventé un dispositif semi-automatique pour se laver les mains

Les utilisateurs du dispositif n'ont pas à le toucher avec les mains pour l'actionner. Il suffit d'appuyer sur des pédales avec les pieds pour avoir du savon et de l'eau.

À l’heure où nous parlons, l’on a recensé près de huit millions de cas confirmés de coronavirus à travers le monde. Si le nombre de guérisons est bien supérieur au nombre de décès, les gouvernements continuent tout de même d’instaurer des mesures sanitaires afin de limiter la propagation de la maladie.

Pour lutter contre la propagation du Covid-19, un enfant de neuf ans a fabriqué un dispositif en bois semi-automatique permettant de se laver les mains au Kenya. Nommé Stephen Wamukota, le jeune garçon à l’origine de cette invention a reçu une récompense venant d’Uhuru Kenyatta, le président de la République kényane.

À LIRE AUSSI :
Vannes : une aire de jeux inclusive de 750 m² permet désormais aux enfants valides et souffrant d'handicaps de jouer ENSEMBLE

Lors d’une interview accordée à CNN, le père de Stephen a expliqué que son idée de dispositif de lavage des mains avait commencé à germer lorsque le président a annoncé à la télévision qu’il était nécessaire de se laver régulièrement les mains pour se protéger. Ce dernier aurait notamment affirmé à sa mère que les installations disponibles étaient défaillantes et risquaient d’exposer leurs utilisateurs au virus.

Suite à cela, il se mit à concrétiser son projet. Son dispositif est fait en bois. Il est doté d’une structure principale permettant de soutenir un jerrican d’eau et de deux pédales pour distribuer l’eau et le savon. Ainsi, ses utilisateurs n’ont pas à le toucher avec les mains pour l’actionner, ce qui limite significativement les risques de contamination.

Une fierté pour sa famille et son village

Pour exprimer sa fierté, James Wamukota, le père du jeune inventeur n’a pas hésité à publier l’invention de son fils sur les Facebook. Celui-ci a ensuite été salué par les internautes pour son ingéniosité et a rapidement fait le tour des réseaux sociaux. Et en dehors de sa récompense venant du président, Wycliffe Wangamati, le gouverneur du comté de Bungoma lui a également promis une bourse d’études afin qu’il puisse terminer ses études primaires et secondaires sans encombre.

Stephen Wamukota a indiqué qu’il avait réussi à fabriquer deux machines jusqu’à présent, et qu’il comptait en fabriquer d’autres. Son dispositif sera effectivement très utile dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, pas seulement dans son village, mais dans son pays entier.

Rappelons que l’on a recensé plus de 3 000 cas et 100 décès au Kenya. En mai dernier, l’Institut de recherche médicale du Kenya (KEMRI) a expérimenté un médicament nommé Zedupex pour parvenir à bout du virus. Cependant, il semblerait que son efficacité n’ait toujours pas été prouvée jusqu’à maintenant.

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Kanto ANDRIAMANJATOSON

Passionnée par tout ce qui tourne autour de l’actualité et l'innovation, j’aime partager mes découvertes à travers mes écrits.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page