Société

Coronavirus : voici les 4 arnaques les plus utilisées sur internet… Attention de ne pas vous faire piéger !

Des masques chirurgicaux, du gel hydroalcooliques, des gants... Tous ces produits sont difficiles à trouver ! Alors des petits malins créent de faux sites de vente en ligne pour vous arnaquer !

Depuis quelques semaines maintenant et à la suite de ces phases de confinement / déconfinement, les arnaques fleurissent sur le net… La difficulté à se procurer des masques ou des gants voit l’avènement de sites bidons… Dans la catégorie arnaque, vous trouverez aussi les produits miraculeux sensés vous guérir du coronavirus.

Et plus grave encore de faux tests de dépistage non homologués et donc plus dangereux qu’utiles. Il n’est pas évident de s’y retrouver dans ce dédale de fausses propositions ! En revanche, il est très facile de se faire piéger si l’on relâche la vigilance. Attention prudence !

La cible principale de ces fausses propositions reste les personnes vulnérables, âgées. En effet, elles sont parfois mal à l’aise avec les réseaux sociaux et le piège se referme facilement. Mais, personne n’est à l’abri d’un mauvais clic !

Les sites de e-commerce bidons !

Comme par hasard, depuis que les masques et les gels hydroalcooliques sont en pénurie, de nombreux NOUVEAUX sites apparaissent chaque jour ! Et vous les verrez souvent apparaître en « sponsorisé » sur Facebook… Les créateurs de ces faux sites paient pour apparaître dans vos fils d’actualités… Mais souvent, vous serez prélevés de votre commande sans jamais recevoir les produits… Et pire encore, ils auront vos coordonnées bancaires qu’ils pourront utiliser ensuite. Pensez à vérifier les conditions de vos assurances de carte bancaire !

À LIRE AUSSI :
Les salles de cinéma enregistrent une chute de 73% du taux de fréquentation depuis le déconfinement...

L’escroquerie à l’investissement :

Attention aux appels téléphoniques qui vous promettent monts et merveilles. Ils peuvent émaner de pseudos jeunes entreprises en recherche de fonds pour soi-disant fabriquer des équipements médicaux. Ils peuvent aussi vous promettre une large plus-value au sortir de la crise contre un investissement minime de départ. Ajoutons à cela les dizaines de coups de fils pour des pompes à chaleur à 1€ ou l’isolation des combles. La période est propice aux économies, et ces arnaqueurs-là l’ont bien compris !

Les médicaments miracles :

Le 20 avril 2020, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes publiait un communiqué. Communiqué, qui mettait en garde contre la présentation de produits alimentaires ou non sensés protégés ou guérir de la Covid-19. Des pratiques commerciales trompeuses ! Attention donc à l’urine de vache, les produits à base d’argent colloïdal ou tout autre produit nouveau miraculeux. Non seulement ils ne vous guériront pas du coronavirus si vous l’avez contracté, mais en plus, ils pourraient vous provoquer des conséquences gravissimes !

À LIRE AUSSI :
Covid-19 : déploiement de deux camions pour une opération de dépistage mobile en Île de France

Les faux tests de dépistage :

Le message de la DGCCRF est clair ! Aucun test lié au coronavirus ne peut être vendu en ligne ! Les services de l’Etat encadrent les dépistages sérologiques ou virologiques via des laboratoires certifiés. La totalité des tests que vous pouvez recevoir directement chez vous sont des arnaques, ils n’ont aucune valeur médicale… En revanche, ils vous délesteront encore de quelques dizaines d’euros !

Prenez garde, comme dans toute guerre, les profiteurs ne sont jamais loin ! Et dans cette guerre bactériologique, c’est sur Internet qu’ils sont le plus présents. N’accordez pas votre confiance au premier site trouvé, vous pourriez vraiment le regretter !

Photo d’illustration De pathdoc / Shutterstock

Source
economie.gouv.fr
Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 
Bouton retour en haut de la page