Enfin une proposition de loi qui devrait satisfaire tout le monde : les invendus non alimentaires ne seront plus jetés au rebut mais redistribués… Et ce dès la fin de l’année 2021…

Nous avons tous en tête le scandale qu’avait provoqué le reportage de l’émission Capital (M6) concernant la destruction de produits en état de fonctionnement. Nous ne saurons jamais si cette enquête a éveillé quelques remords au sein de notre gouvernement mais toujours est-il que le premier ministre, Edouard Philippe a présenté un projet de loi à l’assemblée nationale le 29 mai dernier.

Ce projet de loi vise à interdire la destruction des produits non alimentaires invendus et prendrait effet en 2023. Ce dispositif devrait être une première mondiale, la France est le premier pays à proposer des dispositions fermes pour ne plus jeter ce qui peut être encore utile.


A lire également : Jette pas Partage; un beau concept anti-gaspillage à découvrir


Cette loi concerne les invendus non alimentaires qui comprennent l’électroménager : souvenez-vous des cafetières neuves jetées car les dosettes offertes étaient périmées ; le textile, les produits d’hygiène, de beauté. La loi sera présentée en Conseil des Ministres dès juillet 2019. Si tout se passe bien, les premiers produits à échapper au rebut devraient être sauvés (et redistribués) à partir de fin 2021. Avec cette loi ce sont 600 millions d’euros de produits invendus qui ne devraient plus être jetés !

“Nous pouvons éviter (…) ce gaspillage scandaleux. Notre idée, ce n’est pas de contraindre ou d’imposer, mais d’accompagner les entreprises (…) faire en sorte que nous passions à une étape nouvelle de notre économie.” explique le Premier ministre Edouard Philippe.

Nous ne pouvons que nous réjouir de cette future loi qui, on l’espère ne sera pas repoussée à la Saint Glin-Glin comme celle de l’utilisation des plastiques jetables. On espère aussi que celui qui prendra la succession d’Edouard Philippe (2022 sera déjà entérinée) ne reviendra pas sur cette loi qui nous semble essentiel pour les associations mais également pour les plus démunis qui pourraient avoir accès à des produits non alimentaires plus facilement. On suivra de près l’évolution de cette loi tant elle est primordiale dans la lutte anti-gaspillage !

Photo De Huguette Roe / Shutterstock

Le gouvernement va (enfin) interdire la destruction des invendus non alimentaires (textiles, électroménager, produits d'hygiène etc...)

Selon les infos du site francetvinfo.fr
Photo de couverture De Maxx-Studio / Shutterstock