Environnement : "NOUS anti-gaspi" pour lutter contre le gaspillage alimentaire | NeozOne

Un nouveau réseau d’anti-gaspillage alimentaire voit le jour en France, l’épicerie “NOUS anti-gaspi”. Découvrez le principe de ces nouveaux commerces qui luttent contre le gaspillage alimentaire.

Comme vous le voyez depuis un certain temps, nous attachons une grande importance à l’anti gaspillage alimentaire, fléau de notre siècle qui nous classe parmi les mauvais élèves à l’échelle mondiale puisque les français jettent pas moins de 100 kilos de nourriture par habitant chaque année.

Ainsi toutes les initiatives pour lutter contre ce gaspillage sont bonnes à prendre. Avec l’ouverture de premier magasin destiné à l’anti gaspillage alimentaire, nous avançons lentement pour faire changer les mentalités et faire accepter que même des produits dont la date limite est dépassée sont encore consommables sans aucun risque sanitaire.

Le premier réseau d’épicerie anti gaspillage alimentaire s’installe en France

Ce premier magasin baptisé “NOUS anti-gaspi” a vu le jour le 4 mai 2018 à Mélesses près de Rennes et mis au point par Vincent Justin et Charles Lottmann. Il est prévu deux nouvelles ouvertures avant la fin de l’année 2018 et le développement dans l’Hexagone pourrait bien être fulgurant. Souvenez-vous de l’application Too Good To Go que nous avions présenté il y a quelques mois et qui fait désormais un carton dans toute la France. Gageons que cette épicerie “Nous anti-gaspi” aura le même succès.

Comment fonctionne l’épicerie “Nous anti-gaspi” ?

L’épicerie récupère auprès des fournisseurs, les invendus des magasins ou les aliments comme les fruits et légumes difformes qui ne sont pas vendus en réseau de distribution classique. Ils prennent également en charge des aliments estampillés pour des événements passés comme Pâques ou Noël retirés des rayons dès l’événement passé mais encore consommables évidemment.


A lire également :


Les produits subissant un retard de livraison et qui restent à la charge du transporteur viennent également achalander les rayons de ces épiceries. Ces produits ainsi récupérés ont donc une seconde chance d’être vendu et de ne pas finir à la poubelle. Il ne s’agit en revanche pas de vendre des produits de destockage avec des prix toujours plus bas, mais de racheter avec un rabais de 20 à 30% ces produits afin de les vendre en appliquant le même rabais pour les clients que celui obtenu à l’achat des produits.

crédit photo : nousantigaspi.com

anti-gaspi équipe
Garanties sanitaires et qualité des produits vendus

La sécurité alimentaire est bien entendu au coeur de cette nouvelle façon de consommer et est évidemment scrupuleusement respectée par les épiceries “NOUS anti-gaspi”. Il faut rappeler que les dates limites sont souvent des DLUO (Date limite d’utilisation optimale) ce qui ne veut pas dire qu’ils ne sont plus consommables. Ainsi une bouteille de soda même avec une DLUO dépassée de 6 mois est encore consommable, tout comme un paquet de spaghettis ou des gâteaux secs si tant est que les emballages soient bien hermétiques.

Les normes sanitaires pour ces épiceries d’un nouveau genre sont exactement les mêmes que pour tous les réseaux de distribution classiques, assurant ainsi une garantie sanitaire pour les consommateurs.

Nous reparlerons d’initiatives de ce genre, car à l’heure où le budget alimentaire ne fait qu’augmenter c’est un excellent moyen de faire des économies tout en luttant contre le gaspillage alimentaire qui nous fait consommer souvent bien plus que nos besoins réels.

78 Partages
Partagez77
Enregistrer1
+1
Tweetez
Partagez