Innovation

Un américain va finalement devoir donner les 18000 flacons de gels hydroalcooliques qu’il avait acheté pour les revendre plus cher…

A vouloir trop prévoir cet américain n'avait sans doute pas imaginé la fin de son histoire.... Il a acheté 18000 flacons de gels hydroalcooliques pour les revendre en ligne... Comptes Amazon et Ebay suspendus, menaces de mort sur les réseaux sociaux... Il a tout perdu !

Il aurait pu faire l’affaire du siècle ! Pourtant c’est une sacrée banqueroute qui attend cet américain… Flairant l’épidémie grandissante de coronavirus, il a cru intelligent de stocker des bouteilles de gels hydroalcooliques… Mais il n’en n’a pas acheté une vingtaine !

Ce sont 18 000 flacons de gel qu’il s’est procuré dans les magasins du Tennessee ou du Kentucky… Il avait omis dans son plan, quelques paramètres comme l’interdiction de vendre ces gels sur Amazon. Après avoir revendu quelques centaines de bouteilles sur des sites marchands la sanction tombe ! Un bel arroseur arrosé ou un sacré imbécile c’est vous qui voyez !

À LIRE AUSSI :
Coronavirus : une entreprise bretonne va proposer un test de dépistage avec un résultat en 15 minutes seulement

Matt Colvin et son frère Noah achètent donc des milliers de gels hydroalcooliques et de lingettes désinfectantes. Puis ils revendent allègrement sur Amazon ou Ebay, avec une belle plus-value tant cette denrée devient précieuse. Quelques jours après, Amazon suspend son compte… Accusé de spéculation illégale il ne peut plus vendre son stock !

Désormais, Colvin s’expose à des poursuites judiciaires de la part de la justice des deux états dans lesquels il s’est fourni. Mais devant le tôlé qu’il reçoit sur les réseaux sociaux et l’ampleur que cela prend, il fait don des trois quarts de son stock à ceux qui en ont besoin… Des menaces de mort ont tout de même été proférées à l’encontre de Matt Colvin. Impressionnant !

Evidemment ce jeune homme n’a désormais plus le droit de vendre quoi que ce soit sur Amazon ou Ebay ! Quant aux poursuites judiciaires, il devra les assumer pleinement. Tout comme son choix de dévaliser les rayons de gels hydroalcooliques ! Il affirme n’avoir jamais voulu se faire de l’argent sur le dos des américains qui ne trouvaient plus de gels ! Permettez-nous d’en douter quelque peu…

Devant cette pandémie mondiale de COVID 19, les comportements des gens se dévoilent ! Des rayons vides, des bagarres pour du papier toilette et des inconscients qui s’agglutinent sur les marches du Sacré Cœur après un confinement partiel… C’est aussi ça la France ! Malheureusement !

Photo d’illustration John Mantell / Shutterstock

Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer