Innovation

Avy : le drone solaire et zéro émission concrétise son premier vol d’essai

Le marché des drones solaires devrait bientôt accueillir une nouvelle référence conçue par Avy. Dans un communiqué, la startup affirme avoir effectué avec succès le vol d’essai d’un engin doté de voilures fixes et alimenté par des cellules photovoltaïques.

Basée à Amsterdam, aux Pays-Bas, Avy fabrique des drones à voilure fixe depuis environ quatre ans. La startup travaille depuis un certain temps sur un modèle propulsé par l’énergie solaire et il semble que celui-ci soit maintenant prêt à entrer en service. En effet, elle affirme avoir mené un essai en vol réussi. Avec ce nouveau concept, Avy souhaite non seulement améliorer l’autonomie, mais aussi mieux préserver l’environnement en proposant un appareil zéro émission.

Un drone solaire conçu en partenariat avec Wattlab

Des drones solaires, il en existe déjà un certain nombre de modèles dans le monde, sauf que celui d’Avy est équipé de cellules photovoltaïques sur mesure fournies par Wattlab. Ces dernières ont la particularité de pouvoir mieux absorber la lumière du soleil pour une efficacité accrue. Grâce à ces performances supérieures à la moyenne, l’entreprise compte faire de son nouveau drone une référence dans le domaine du transport médical en Europe et en Afrique. Elle vise aussi une utilisation dans le cadre de services d’urgence et d’initiatives pour la conservation de la nature.

« Notre objectif chez Avy est d’accélérer la transition vers l’aviation durable », a déclaré Patrique Zaman. « En intégrant des cellules solaires dans les ailes, nous utilisons l’énergie la plus propre disponible. Le drone Avy a des ailes et est capable de transporter des médicaments vitaux par voie aérienne en Europe et en Afrique, ainsi que de soutenir les services de premiers secours en Europe. Notre vol d’essai en septembre avec le prototype a donné des résultats prometteurs et constituait un premier pas vers un temps de vol plus long », a ajouté le fondateur d’Avy.

Un drone VTOL

Tout comme les précédents drones électriques d’Avy, le nouvel engin peut décoller et atterrir verticalement. Il rentre donc dans la catégorie des VTOL. Bref, il s’agit d’une combinaison d’un drone et d’un avion. La principale différence par rapport aux modèles précédents est que celui-ci intègre dans ses ailes une « peau solaire » à la fois solide et légère. Cette couche revêt les voilures en fibre de verre. De ce fait, le drone se recharge en plein vol.

À LIRE AUSSI :  Bientôt des panneaux solaires imprimables

« La technologie solaire développée dans ce projet est entièrement intégrée suivant la forme de l’aile et n’ajoute aucun poids supplémentaire », a souligné Bo Salet, fondateur de Wattlab. « La technologie du drone peut servir de tremplin vers des développements plus durables dans les secteurs de l’aviation et du transport en général », a-t-il conclu.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page