Innovation

Cambrian : cette imprimante 3D qui imprime du caoutchouc a atteint son objectif de financement en moins de 5 minutes

Vous êtes à la recherche d’une imprimante capable d’imprimer pratiquement tout ? L’Atomstack Cambrian est peut-être ce qu’il vous faut. Il s’agit d’une machine optimisée pour l’impression d’objets en caoutchouc thermoplastique (TPR).

Les matériaux classiques utilisés pour l’impression 3D tels que le nylon, l’acrylonitrile butadiène styrène (ABS), le polytéréphtalate d’éthylène (PET) et le polycarbonate (PC) ont leurs limites en raison de leur manque d’élasticité. C’est visiblement pourquoi les gens de chez Atomstack ont mis au point le Cambrian, une imprimante 3D spécialement conçue pour créer des pièces élastiques. En effet, l’appareil utilise un filament flexible en caoutchouc thermoplastique (TPR) enroulé sur une bobine.

Passant au travers d’une extrudeuse, celui-ci permet de créer n’importe quelle forme. D’après l’entreprise chinoise, le procédé fonctionne très bien pour imprimer des produits en caoutchouc tels que des chaussures, des masques, des balles ou encore des dispositifs médicaux. En fait, Atomstack Cambrian serait la première imprimante 3D à filament flexible destinée au grand public.

À LIRE AUSSI :  myFirst 3dPen Dolphin, un stylo pour enfant qui permet de dessiner en 3D

Disponible sur Kickstarter

Dans le cadre de son lancement, le Cambrian est actuellement proposé sur Kickstarter où Atomstack évoque également ses capacités et ses particularités. Afin de nous aider à mieux comprendre le fonctionnement du produit, une vidéo descriptive d’environ quatre minutes y est même disponible. Atomstack affirme avoir atteint son objectif de financement en à peine 278 secondes. Au moment de la rédaction de cet article, l’entreprise a déjà levé 83 654 dollars alors qu’elle espérait au début engranger 6 449 dollars.

Compatible avec de nombreux matériaux

D’après ce qui est écrit sur la plateforme de crowfunding, l’Atomstack Cambrian est unique en son genre sur le marché. Ses deux extrudeuses interchangeables permettent d’imprimer pratiquement tout. La première est une extrudeuse de 1,75 mm pour les filaments en matériaux courants (TPR, PLA, TPU, TPE, ABS et PET), tandis que l’autre, mesurant 2,85 mm, est spécialement conçue pour les filaments TPR.

Cambrian : cette imprimante 3D qui imprime du caoutchouc a atteint son objectif de financement en moins de 5 minutes
Imprimante 3D Cambrian. Crédit photo : Atomstack

Déclinée en deux versions

Comme si cela ne suffisait pas, l’imprimante est proposée en deux tailles afin de s’adapter à une grande variété de tâches d’impression. La plus petite, Cambrian Pro, permet d’imprimer une pièce dont les dimensions n’excèdent pas 235 mm x 235 mm x 250 mm, tandis que le grand modèle, Cambrian Max, est adapté à une pièce aussi grande que 320 mm x 330 mm x 380 mm.

Cambrian : cette imprimante 3D qui imprime du caoutchouc a atteint son objectif de financement en moins de 5 minutes
Imprimante 3D Cambrian. Crédit photo : Atomstack

afin de rendre le processus d’impression plus facile, une commande tactile LCD de 4,3 pouces est prévue. Elle assure une expérience d’impression simple et intuitive. L’utilisateur peut à cet effet contrôler la température de l’extrudeuse, définir les paramètres d’impression et voir les aperçus d’impression. En ce qui concerne les livraisons, elles sont censées débuter en avril prochain.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page