Innovation

Des lycéens inventent un kit pour fauteuil roulant pour qu’un père puisse se promener avec son bébé

Aux États-Unis, un homme handicapé peut désormais se déplacer avec son nouveau-né grâce à un fauteuil roulant mis au point par un groupe de lycéens.

Jeremy King a 37 ans. Il vit à Germantown, dans le Maryland, avec sa femme Chelsie. Cette dernière travaille comme enseignante à la Bullis School, une école privée de Potomac. Il y a trois ans, Jeremy a subi une intervention chirurgicale pour une tumeur au cerveau. Malheureusement, à a suite de cette opération, le père de famille n’est plus en mesure de garder son équilibre. Il est donc obligé de se déplacer en fauteuil roulant.

Lorsque Phoenix King est née il y a quatre mois, les deux parents se sont demandé comment Jeremy allait pouvoir se promener avec sa fille. C’est alors que Chelsie a demandé à Matt Zigler, directeur du laboratoire de technologie du lycée où elle travaille, de leur trouver une solution. « Bien qu’il puisse marcher, il ne peut pas le faire en toute sécurité en portant un enfant », a déclaré Chelsie King à Good Morning America (GMA).

Un projet ayant réuni une dizaine d’élèves

Zigler n’a pas ignoré l’appel de sa collègue. Effectivement, chez la Bullis School, l’homme enseigne une matière appelée « Making for Social Good », dans laquelle les élèves conçoivent des produits susceptibles d’avoir un impact positif sur la société.

10 lycéens ont alors été sollicités pour le projet visant à « trouver quelque chose qui pourrait s’attacher au fauteuil roulant de Jeremy King ». Parmi les membres de l’équipe figuraient Jacob Zlotnitsky, 18 ans, et Ibenka Espinoza, 17 ans, qui espèrent tous deux étudier l’astrophysique à l’université.

À LIRE AUSSI :  Une organisation humanitaire invente un kit pour transformer de vieilles chaises de jardin en fauteuils roulants
Des lycéens inventent un kit pour fauteuil roulant pour qu'un père puisse se promener avec son bébé
Crédit photo : Famille Roi

Des parpaings pour tester la capacité

Pour concevoir le WheeStroll, les élèves ont utilisé une imprimante 3D. Comme le racontent nos confrères de wlns.com, ils ont conçu des supports personnalisés et des tuyaux en aluminium pour permettre à la poussette de se raccorder au fauteuil roulant. Pour tester la capacité de la poussette, les jeunes inventeurs ont utilisé des parpaings.

« Nous avions peur qu’elle ne puisse pas tenir le bébé parce qu’elle pourrait tomber ou se détacher de la fixation du fauteuil roulant », a déclaré Evan Beach, 15 ans. Et d’ajouter : « nous l’avons donc testé avec des parpaings pour voir si elle serait capable de supporter beaucoup plus de poids que le bébé ».

Aider d’autres personnes

Évidemment, les essais se sont avérés prometteurs puisque depuis quelque temps, Jeremy peut se promener avec Phoenix en dépit de son handicap. « C’était vraiment émouvant de voir le processus et tout ce qui s’est passé (…) Je sens vraiment que les étudiants ont pris toutes mes préoccupations à cœur lors de la création du prototype », a confié le père de famille à GMA.

En plus de vouloir aider les Kings, les étudiants ont développé le WheeStroll afin de pouvoir venir en aide à d’autres familles confrontées au même type de problème. « Avec des matériaux et des outils assez bon marché, une personne un peu bricoleuse pourrait en fabriquer pour quelqu’un », a expliqué Matt Zigler.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page