Innovation

Des panneaux solaires transparents pour remplacer les vitres des immeubles

Des chercheurs travaillent sur des panneaux solaires nouvelle génération. Composés de verre, ils produisent de l'énergie grâce à des nanoparticules.

Dans toutes les grandes villes du monde, nous connaissons ces immenses immeubles de « verre » qui se dressent les uns à côté des autres… Si ces panneaux de verre pouvaient servir à produire de l’énergie plutôt que d’être passifs, ce serait une excellente nouvelle ! Depuis quelques années déjà, des spécialistes travaillent sur des panneaux solaires transparents qui pourraient avoir cette fonctionnalité.

Dans une étude publiée dans la revue ACS Applied Energy Materials, en 2020, les chercheurs de l’entreprise UbiQD démontraient que des nanoparticules situées entre deux verres pouvaient produire de l’énergie.

Cependant, le rendement n’était que de 3.6% contre 15% à 20% pour un panneau solaire classique… Mais depuis, les choses ont évolué et ils pourraient atteindre un rendement de 8.1%, ce qui ouvre de nouvelles opportunités.

Des panneaux solaires pour les villes

Ces panneaux solaires appelés « Quantum Dots » ont donc un rendement plus faible que les panneaux solaires classiques. Mais selon Hunter McDaniel, le PDG d’UbiQD, ils permettraient de résoudre le problème du photovoltaïque en ville. Il est vrai que le nombre de panneaux de verres que l’on pourrait remplacer est considérable ! Et cela ne changerait rien à l’esthétisme de l’ensemble, les Quantum Dots seraient invisibles aux yeux des passants. Dans les villes, l’espace manque pour installer des panneaux solaires, ils seraient donc la solution pour utiliser le photovoltaïque autrement.

Comment fonctionnent les Quantum Dots ?

La boîte quantique en français fonctionne grâce à des nanoparticules qui ont la capacité de produire du courant électrique en manipulant la lumière.

Concrètement, lorsque la lumière traverse la vitre, les rayons UV viennent activer des nanoparticules, qui libèrent alors des protons qui vont rejoindre des cellules solaires vont les transformer en énergie électrique. On rappelle que ces panneaux solaires nouvelle génération sont transparents et pourraient remplacer les vitres d’un immeuble par exemple.

À LIRE AUSSI :
Panneaux Solaires : des "trackers" Thalie ont été installés à Senozan, ils peuvent s'orienter et suivent le soleil

Vers une commercialisation future ?

Les chercheurs estimant que cette technologie est totalement compatible avec les immeubles des villes. Ils ont constaté que cela fonctionnait aussi avec des verres foncés, et qu’ils étaient même plus appropriés que des verres transparents. Un bon point supplémentaire pour l’installation de ces panneaux en ville, ou l’on croise plus de vitres teintées que translucides.

UbiQd souhaite également proposer d’autres coloris pour ces verres solaires… A la fabrication, le verre employé est de couleur brune, mais il pourrait être coloré en bleu par exemple, même si la technique ne semble pas encore au point.

Et si les verres solaires équipaient nos smartphones ?

Puisque les verres solaires semblent fonctionner pour produire de l’électricité sur les bâtiments, ne pourraient-ils pas remplacer nos écrans et chargeurs ? Ce serait une excellente nouvelle pour nos consommations d’électricité et nous éviterait de tomber en panne de batterie. Ce n’est qu’une supposition, pour l’instant, les chercheurs se concentrent sur l’augmentation du taux de rendement. En passant de 3% à 8%, il a déjà été amélioré, mais ils aimeraient pouvoir atteindre le même rendement que les panneaux solaires classiques.

Demain, les villes du monde entier pourront peut-être bénéficier de cette technologie innovante, mais c’est un chantier de plusieurs dizaines d’années s’il faut équiper tous les immeubles de verre… Et un sacré marché financier à venir !

Source
Yankodesign.comSciencesetavenir.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page