Et si la recette des croissants avait inspiré une nouvelle manière de stocker l’énergie ? C’est ce que tentent de démontrer des scientifiques britanniques !

Le stockage de l’énergie est aujourd’hui l’un des problèmes majeurs dans le domaine. A l’heure actuelle ce stockage se révèle compliqué et surtout coûteux. Les trois principales manières de stocker l’énergie sont les condensateurs électrochimiques ou diélectriques, les batteries et les barrages hydrauliques qui utilisent l’eau comme source de stockage.

Des chercheurs anglais travaillent sur une nouvelle façon de stocker cette énergie en s’inspirant d’un produit du quotidien : la pâte feuilletée qui sert à fabriquer croissants et autres viennoiseries. Cette pâte est pliée, repliée et pressée en insérant à chaque pliage une quantité astronomique de beurre. Grâce à cette technique, les scientifiques espèrent créer un système capable de multiplier par 30 la capacité de stockage d’un dispositif.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Gravity Light, la lampe qui fonctionne grâce à la gravité

Pour se faire, les chercheurs de l’université Queen Mary de Londres ont utilisé un condensateur en pâte polymère bardé de films plastiques isolants qu’ils ont plié et replié afin d’obtenir un dispositif capable de stocker 30 fois plus d’énergie qu’un condensateur diélectrique. Une pâte feuilletée, une fois confectionnée contient environ 720 couches différentes, ce qui laisse entrevoir d’énormes possibilités en matière de stockage d’énergie si ce procédé est breveté un jour !

Aujourd’hui le stockage de l’énergie est souvent lié aux conditions météorologiques, il se réalise quand le soleil brille pour être redistribué mais les réserves peuvent être insuffisantes lorsque le soleil manque durant une longue période.

Avec le procédé des croissants, nul besoin de soleil pour stocker de l’énergie, seule la matière devient source de stockage et ne dépend pas d’événements extérieurs. Il en est de même pour les éoliennes qui ne peuvent stocker de l’énergie que grâce aux vents… Le stockage par pliage ne dépendant pas des variations météorologiques, il permettra surtout de rendre possible le stockage d’énergie dans les pays où soleil et vent ne sont pas très présents. Les croissants de votre boulanger ne sauveront peut-être pas le monde mais ils auront au moins contribuer à la découverte d’une nouvelle technique, qui, elle, a un bel avenir !

Photo de couverture De MaraZe / Shutterstock