Innovation

DRONE VOLT mise sur l’intelligence artificielle pour la détection de port de masque

DRONE VOLT a développé un logiciel qui permet de détecter tous ceux qui ne portent pas de masques de protection faciale dans les endroits publics.

L’entreprise française DRONE VOLT est principalement connue pour fabriquer et commercialiser des drones civils professionnels. Mais le groupe possède également une branche spécialisée dans l’intelligence artificielle embarquée : AERIALTRONICS. Pour aider dans la lutte contre le Coronavirus COVID-19, la filiale a mis au point et lancé un logiciel de détection de port de masque dans les endroits publics.

Comment ça marche ? Les experts d’AERIALTRONICS ont utilisé l’apprentissage profond (deep learning) pour développer leur système de détection. « Nous avons entraîné cette application à détecter tous les masques possibles, de toute couleur, toute forme et matière, via une base de 1 400 photos de porteurs de masques et d’autres sans », a fièrement indiqué la société.

À LIRE AUSSI :
Cette américaine de 21 ans fabrique des masques alternatifs pour les personnes sourdes ou malentendantes

Nous avons ainsi affaire à un logiciel dopé à l’intelligence artificielle (IA) qui permet de détecter en temps réel les personnes qui ne portent pas de masque facial, peu importe le modèle ou la couleur. Pour ce faire, la technologie fonctionne avec une caméra ou un réseau de vidéosurveillance IP : l’IA traite le flux vidéo de chaque caméra pour repérer les visages qu’elle classifie ensuite en que « visage avec masque » ou bien « sans masque ».

Le visage des personnes qui ne portent pas de masque est immédiatement encadré en rouge, avec l’inscription « No mask » et une petite alarme qui se déclenche. Il est possible de remplacer cette alarme par une notification Smartphone, un SMS ou bien un mail.

Un système qui respecte l’anonymat

DRONE VOLT insiste particulièrement sur le fait que la technologie développée par sa filiale n’est ni un logiciel biométrique, ni un système de reconnaissance faciale. Comme l’explique Olivier Gualdoni, le PDG de DRONE VOLT, « nous n’enregistrons aucune image, nous ne faisons pas de reconnaissance faciale. Notre application n’utilise que les images de systèmes qui ont déjà été approuvés par la CNIL [Commission nationale de l’informatique et des libertés de France, ndlr]. » En tant que telle, la technologie garantit ainsi l’anonymat total des personnes filmées grâce à une option « Privacy Mask » qui permet de flouter les visages.

Plusieurs applications possibles

Le logiciel développé par AERIALTRONICS est compatible avec tous les types de caméras et systèmes de vidéosurveillance, et même avec les drones DRONE VOLT. Son utilisation se destine idéalement pour les endroits publics où le port de masque est obligatoire : les gares ferroviaires, les aéroports, les centres commerciaux, les chantiers…

Crédit photo : DRONE VOLT
DRONE VOLT mise sur l’intelligence artificielle pour la détection de port de masque
DRONE VOLT mise sur l’intelligence artificielle pour la détection de port de masque

« L’objectif de cette solution est de simplifier la mission des services de sécurité avec un suivi efficace en temps réel des visages avec masque ou sans masque. Cet outil contribue aussi bien aux enjeux sanitaires de lutte contre les virus comme le COVID-19, qu’aux enjeux de prévention des risques professionnels », a fièrement indiqué Olivier Gualdoni.

DRONE VOLT propose le système en mode DESKTOP ou bien en mode Saas (Software as a Service) sur le Cloud. L’entreprise indique être actuellement en train d’étudier une offre de location à 15 euros par caméra. Rendez-vous sur le site officiel d’AERIALTRONICS pour en savoir plus sur le système et les possibilités qu’il offre.

Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer